Plusieurs milliardaires américains accusés d'avoir échappé à l'impôt sur le revenu

Plusieurs milliardaires américains accusés d'avoir échappé à l'impôt sur le revenu
Jeff Bezos, fondateur d'Amazon et de Blue Origin.

Orange avec Boursier.com, publié le mercredi 09 juin 2021 à 16h57

Une enquête de l'organisation indépendante ProPublica a pointé du doigt les très faibles impôts de certains milliardaires américains...

Une enquête de l'organisation indépendante ProPublica a pointé du doigt les très faibles impôts de certains milliardaires américains...

Jeff Bezos, Elon Musk, George Soros ou encore Michael Bloomberg... En plein débat sur la hausse des impôts pour les multinationales, une enquête de l'organisation indépendante ProPublica révèle que plusieurs grandes fortunes des Etats-Unis sont parvenues à échapper à l'impôt sur le revenu pendant plusieurs années.

L'organisation basée à New York, qui s'appuie sur une série de documents de l'administration fiscale américaine, en théorie confidentiels, affirme en effet que certains milliardaires ne paient pratiquement pas d'impôts fédéraux, et "parfois même, ils ne paient rien", tout en précisant qu'il ne s'agit pas de fraude mais d'optimisation fiscale.

Ces milliers de déclarations fiscales de riches Américains au fisc, l'IRS, recueillis sur plus de 15 ans "démolissent le mythe fondamental du système fiscal américain : chacun paie sa part juste et les plus riches paient la plus grande partie", estiment les auteurs du rapport.

Elon Musk n'a pas versé un cent en 2018

ProPublica cite notamment le PDG d'Amazon. "En 2007, Jeff Bezos, alors multimilliardaire et aujourd'hui l'homme le plus riche du monde, n'a pas payé un cent d'impôt fédéral sur le revenu. Il a réitéré l'exploit en 2011", explique l'organisation, tandis qu'Elon Musk y a échappé pour sa part en 2018.

En 2015, le patron de Tesla et Space X "a payé 68.000 dollars d'impôt fédéral sur le revenu. En 2017, il était de 65.000 dollars et en 2018, il n'a payé aucun impôt fédéral sur le revenu. Entre 2014 et 2018, il avait un taux d'imposition réel de 3,27%", détaille l'enquête, soulignant que la richesse d'Elon Musk a augmenté de 13,9 milliards de dollars au cours des 5 années de 2014 à 2018.

Un taux d'imposition de 3,4%

L'ancien maire de New York Michael Bloomberg, l'investisseur milliardaire Carl Icahn et le philanthrope George Soros, qui "n'a payé aucun impôt fédéral sur le revenu trois années de suite", sont également cités par les auteurs du rapport, qui rappellent que les 25 plus grandes fortunes des Etats-Unis ont vu leur richesse croitre de 401 milliards de dollars entre 2014 et 2018, alors qu'ils ont payé au total 13,6 milliards de dollars d'impôts sur la même période.

Ainsi, le taux d'imposition de ces milliardaires n'est que de 3,4%, d'après les calculs de l'organisation indépendante, rappelant que les plus-values ne sont pas taxées tant qu'elles restent latentes et qu'il n'existe aucun impôt sur la fortune aux Etats-Unis. Le président Joe Biden ne prévoit pas d'introduire cette mesure qui figurait au programme des candidats à l'investiture démocrate de 2020, les sénateurs Bernie Sanders et Elizabeth Warren...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.