Pôle emploi va muscler ses effectifs pour accompagner les jeunes

Pôle emploi va muscler ses effectifs pour accompagner les jeunes
Pôle emploi, chômage, coronvirus

Boursier.com, publié le lundi 31 août 2020 à 10h27

1.300 recrutements supplémentaires sont au programme.

Pôle emploi va muscler ses effectifs dans les mois à venir, pour faire face à la crise sanitaire et à ses effets sur le chômage. "On a prévu 1.300 recrutements supplémentaires à Pôle Emploi pour accompagner les jeunes car on veut absolument qu'ils arrivent dans l'emploi. Il y en aura 650 dès le mois de septembre", a indiqué la ministre du Travail Élisabeth Borne sur BFMTV dimanche

Par ailleurs, 1.500 embauches sont au programme "dès le mois de septembre également, pour faire face à l'augmentation du nombre des demandeurs d'emploi", a poursuivi la ministre. Ces 2.800 recrutements (en équivalent temps plein) se feront soit en CDI, soit en CDD, a-t-elle précisé. Et le gouvernement pourrait voir encore plus large dans les mois à venir : "On aura des rendez-vous réguliers pour regarder la situation de l'emploi et adapter les effectifs ".

"Accompagnement de qualité"

"Personne n'a envie que le chômage reste au niveau où il est, donc on espère que c'est temporaire", a-t-elle ajouté. L'objectif est "qu'on puisse continuer à avoir un accompagnement de qualité, et donc que chaque conseiller de Pôle emploi ait un portefeuille, un nombre de chômeurs accompagnés qui reste de taille raisonnable ".

Les données publiées mercredi dernier par le ministère du Travail et Pôle emploi montrent un recul de 0,7% par rapport au pic de 6,157 millions de chômeurs atteint fin juin.

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (sans aucune activité) continue de se replier : il a enregistré en juillet un fort recul pour le troisième mois consécutif, avec 174.300 personnes de moins par rapport à juin. Mais malgré cette embellie, principalement liée comme en mai et juin au fait que de nombreux demandeurs d'emploi ont repris une activité réduite et ont donc basculé vers les catégories B et C, le nombre d'inscrits dans la catégorie A reste très élevé, à 4,05 millions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.