Pollution : plainte contre Nestlé après la mort de milliers de poissons

Pollution : plainte contre Nestlé après la mort de milliers de poissons
Nestlé building

Boursier.com, publié le jeudi 13 août 2020 à 16h59

La Fédération de pêche des Ardennes a indiqué avoir porté plainte contre l'usine Nestlé de Challerange après un débordement de boue biologique...

Depuis dimanche, des pêcheurs ramassent des milliers de poissons morts suite à un débordement de boue biologique au niveau de la station d'épuration de l'usine Nestlé située à Challerange, dans les Ardennes. Alors qu'une enquête devra déterminer les causes exactes de cette pollution, la Fédération de pêche des Ardennes a indiqué mercredi avoir porté plainte contre l'entreprise.

"C'est une catastrophe écologique", a déploré, dans les colonnes de 'L'Ardennais', le président de la fédération Michel Adam, qui estime "à trois ou quatre tonnes la quantité de poissons morts de toutes espèces". "Cela fait 40 ans que je suis à la fédération, je n'ai jamais vu une pollution de cette ampleur", a-t-il ajouté.

Confirmant "une très forte mortalité piscicole en raison de la diminution de la teneur en oxygène dans l'eau", la préfecture des Ardennes a par ailleurs déconseillé fortement aux habitants de pratiquer toute activité sportive et de pêcher dans l'Aisne en amont de Vouziers.

Nestlé présente ses excuses

La préfecture a également précisé que des pêcheurs bénévoles et des sapeurs-pompiers "procèdent à l'enlèvement des poissons et à leur évacuation" depuis mardi et "un barrage a été installé pour contenir la propagation de la pollution".

Le groupe a présenté ses excuses et l'usine Nestlé de Challerange, qui a décidé d'arrêter l'activité pour quelques jours, a confirmé dans un communiqué "un déversement ponctuel et involontaire d'effluents de boue biologique (sans présence de produits chimiques) issus de la station d'épuration de notre usine de Challerange dans l'Aisne a eu lieu dimanche 9 août en fin de journée".

"Notre station d'épuration rejette de l'eau claire dans l'Aisne"

Le site, qui fabrique du lait en poudre, refuse néanmoins d'être accusé trop vite. "Des poissons morts auraient été retrouvés en amont de l'usine, or la nappe de boue rejetée par notre usine n'a pas pu remonter la rivière", a souligné le directeur de l'usine Nestlé de Challerange Tony Do Rio à 'France Bleu'.

"Notre station d'épuration rejette de l'eau claire dans l'Aisne. On ne sait pas dans quelle mesure nous avons contribué à cette pollution. Son origine peut être variée. Il faut savoir qu'à cet endroit, le niveau de l'Aisne est déjà très bas et qu'avec la chaleur, la quantité d'oxygène contenue dans l'eau est très faible. Nous attendons les résultats de notre enquête interne. Mais nous nous assurons que ce que l'on rejette soit parfaitement propre", a-t-il également expliqué à 'France 3 Grand Est'...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.