Pollution : un léger mieux à Paris en 2017 selon Airparif, mais...

Pollution : un léger mieux à Paris en 2017 selon Airparif, mais...©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 30 mars 2018 à 08h31

La qualité de l'air en Ile-de-France s'est légèrement améliorée en 2017, selon une étude de l'organisme Airparif, qui juge néanmoins cette diminution encore "insuffisante"... "Cinq polluants dépassent toujours les normes, à des degrés divers : le dioxyde d'azote (NO2), les particules (PM10 et PM2,5), l'ozone (O3) et le benzène (C6H6)", explique l'observatoire de la qualité de l'air en Ile-de-France.

Il s'agit d'une petite consolation pour la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a essuyé plusieurs revers, dont l'annulation par le tribunal administratif de Paris de la fermeture à la circulation des voies sur berges sur la rive droite de la Seine. L'essentiel des dépassements est constaté dans l'agglomération parisienne et le long de la circulation.

Un Parisien sur deux exposé

Plus de 1,3 million de Franciliens, soit près d'un Parisien sur deux, sont toujours exposés à des niveaux élevés de dioxyde d'azote (au-delà de 40 µg/m3).

Le dépassement des valeurs limites journalières (50 µg/m3 à ne pas dépasser plus de 35 jours par an) et annuelles (40 µg/m3)des particules PM10 concerne plus 100.000 personnes, ajouteAirparif, soit 1% de la population francilienne.

Sommations

Du fait de ces dépassements, la France est en procédure de contentieux avec la Commission européenne pour non-respect des directives sur la qualité de l'air pour ces deux polluants.

L'exécutif a promis de se conformer à une décision du Conseil d'Etat, qui l'a sommé de prendre avant le 31 mars 2018 des mesures pour lutter contre la pollution de l'air dans les zones les plus touchées, notamment en Île-de-France, en Rhône-Alpes et en Provence-Alpes-Côte-d'Azur...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU