Ponts : l'Etat "aidera au cas par cas" les communes, assure Emmanuelle Wargon

Ponts : l'Etat "aidera au cas par cas" les communes, assure Emmanuelle Wargon
pont effondrement

Boursier.com, publié le mardi 19 novembre 2019 à 16h02

Selon la Secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et des Transports, le gouvernement a augmenté "significativement les crédits pour entretenir les ponts" ces dernières années.

Suite à l'effondrement du pont à Mirepoix-sur-Tarn lundi, de nombreuses interrogations se sont posées concernant l'état de ces infrastructures en France... Invitée sur 'LCI' mardi, la Secrétaire d'État auprès de la ministre de la Transition écologique et des Transports Emmanuelle Wargon a toutefois tenu à rassurer. Selon elle, l'État a en effet augmenté "significativement les crédits pour entretenir les ponts" ces dernières années.

"C'était à peu près 70 millions d'euros par an, jusqu'à présent. On passe à 80 millions en 2020, et on va atteindre 129 millions à la fin de la loi sur les Mobilités. Oui, il y a assez d'argent sur la table pour les ponts nationaux", a-t-elle assuré.

La Secrétaire d'Etat a également rappelé que deux enquêtes sont en cours, assurant qu'"à ce stade, rien ne permet de dire que c'est un défaut d'entretien du pont" qui est à l'origine du drame.

"Un diagnostic" pour connaitre l'état des ponts

En fonction des conclusions des enquêtes, Emmanuelle Wargon a assuré que le gouvernement est prêt à modifier des dispositions sur les ponts et "aidera au cas par cas" les communes qui auront besoin de remettre en état leurs infrastructures. S'il faut "changer les choses", il "le fera", a-t-elle insisté, en évoquant notamment un renforcement de la signalisation.

Un "inventaire précis" sera établi pour connaître le nombre de ponts dans l'Hexagone ainsi que leur dangerosité potentielle. La Secrétaire d'Etat a aussi indiqué qu'un "diagnostic" sera réalisé afin de savoir comment l'Etat, qui "est partenaire des communes", peut leur venir en aide.

25.000 ponts en mauvais état

L'État devrait d'ailleurs suivre une des propositions du rapport d'information sur la sécurité des ponts, publié fin juin. Ce document proposait notamment de "mettre en place un 'plan Marshall' pour les ponts visant à porter le montant des moyens consacrés par l'État à l'entretien de ses ouvrages d'art à 120 millions d'euros par an dès 2020" et de "créer un fonds d'aide aux collectivités territoriales doté de 130 millions d'euros par an pendant dix ans, soit 1,3 milliard d'euros au total".

Selon le rapport, 25.000 ponts en France (7% des ponts de l'État, 8,5% des ponts des départements et probablement 18 à 20% des ponts des communes et intercommunalités) seraient en mauvais état structurel et posent des problèmes de sécurité et de disponibilité pour les usagers.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.