Pour éviter de nouvelles fermetures, les restaurants proposent leurs mesures sanitaires

Pour éviter de nouvelles fermetures, les restaurants proposent leurs mesures sanitaires©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 02 octobre 2020 à 10h55

Dans une lettre adressée à Jean Castex, les représentants de l'hôtellerie-restauration ont notamment proposé de mettre en place un cahier de rappel et une prise de température des clients...

Ce vendredi à 11h45, les patrons des restaurants, hôtels, cafés, brasseries, traiteurs, bars et discothèques sont décidés à se faire entendre. Un appel à la mobilisation générale sur l'ensemble du territoire a été lancé par l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih), qui suggère de faire "du bruit avec un signe distinctif, symbole du deuil de nos métiers : casquette, tee-shirt, masque, bannière, brassard...".

Craignant de devoir à nouveau fermer leurs portes dans plusieurs grandes villes face à la dégradation de la situation sanitaire, les établissements ont d'ailleurs décidé de prendre les devants, en proposant un protocole sanitaire renforcé. Les mesures ont été envoyées au Premier ministre Jean Castex.

Parmi elles, les professionnels évoquent "un cahier de rappel", où "les clients noteraient leur numéro de téléphone, leur adresse mail et l'heure d'arrivée. En cas de suspicion de Covid ou de cas avéré dans notre établissement, on pourrait rappeler les clients qui étaient là ce soir-là", a détaillé le président de la branche "cafés et restaurants" du groupement national des indépendants Marcel Benezet au micro d''Europe 1' ce vendredi.

Systématiser la prise de température

Parmi les autres mesures, il évoque également la possibilité de systématiser la prise de température à l'entrée ainsi que l'encaissement des clients à leur table. "On le fait déjà dans certains établissements... Ça deviendrait une obligation", a ainsi précisé Marcel Benezet. L'abaissement de l'effectif maximal de 10 à 8 personnes par table fait partie aussi des mesures proposées. "Aujourd'hui nous sommes des gens responsables, il faut que l'on se prenne en main et que l'on fasse respecter ce protocole sanitaire renforcé", a-t-il estimé.

#Covid19 Les conséquences économiques sont ravageuses pour ceux qui se voient interdire d'exercer leur activité alors-même que la plupart respectent les règles sanitaires qui leur sont imposées. > >Lire le CP 👉 https://t.co/cXepzJh0yM pic.twitter.com/q3B5Jxi50o
- CPME (@CPMEnationale)

Jeudi soir, le ministre de la Santé Olivier Véran, qui souhaite se pencher sur le protocole sanitaire renforcé proposé par les professionnels, a notamment fait savoir que les indicateurs sanitaires ne sont pas bons à Paris, ajoutant que la capitale française et sa petite couronne pourraient être placées dès lundi prochain en état d'alerte maximale face à la résurgence des cas de Covid-19.

Le "secteur ne supportera pas une nouvelle fermeture"

"Plus de 95% des professionnels respectent les protocoles sanitaires. Et nous sommes prêts à les renforcer. Nous avons proposé de mettre en place des cahiers de rappel qui permettront, en cas de contamination, de recontacter nos clients. Nous pouvons aussi prendre leur température. Tout cela existe déjà dans certains secteurs, notamment dans les transports, et ça marche très bien", a également souligné le président Confédéral de l'Umih Roland Héguy dans un entretien au 'Parisien'.

Le "secteur ne supportera pas une nouvelle fermeture". "Avant la fin de l'année, ce sont déjà 30% des bars, hôtels, restaurants, discothèques et traiteurs de Paris et d'Île-de-France qui risquent de mettre la clé sous la porte. Et 15% au niveau national. Cela représente 30.000 entreprises et 220.000 emplois. Sans compter les emplois induits", a-t-il précisé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.