Pour Lagarde (FMI), les récents reculs boursiers sont des "corrections nécessaires"

Pour Lagarde (FMI), les récents reculs boursiers sont des "corrections nécessaires"

Christine Lagarde à Dubaï le 11 février 2018

AFP, publié le dimanche 11 février 2018 à 17h09

La directrice du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, a vu dimanche des "corrections nécessaires" dans la récente volatilité qui a agité les marchés financiers mondiaux après la chute de Wall Street.

"Les fluctuations de marché auxquelles nous avons assisté ces derniers jours ne m'inquiètent pas", a assuré Mme Lagarde lors du World Government Summit à Dubaï.

"Pour nous, ces mouvements sont clairement des corrections de marché nécessaires", a ajouté la directrice du FMI. "Je ne me concentrerais pas sur ce qui s'est passé ces derniers jours mais sur la nécessité d'un changement."

Les marchés mondiaux ont chuté la semaine dernière sous l'effet de la tendance baissière de Wall Street, sur fond de craintes sur la perspective d'un changement d'environnement monétaire.

Toutefois, la plupart des observateurs restaient optimistes au vu de la bonne santé des économies mondiales.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
10 commentaires - Pour Lagarde (FMI), les récents reculs boursiers sont des "corrections nécessaires"
  • avatar
    jackfinis -

    ses émoluments et ceux des grands financiers ont ils été corrigés ?

    avatar
    Tueur -

    on s'en branle ......

    avatar
    pigeonxxl38 -

    il s'en branle c'est le "Tueur" ex Mafiosi qui vous parle !

  • avatar
    toutchange -

    Le krach boursier est pour tout bientôt...avec en même temps ( à la mode Macron...) l'effondrement du dollar...L'économie américaine sera la grande touchée...Lagarde et le FMI , et tous ses riches amis, sentent la catastrophe arriver... ils ont ordre de rassurer un maximum partout dans le monde...même si c'est sur le pont d'un "titanic financier"... Ses "corrections nécessaires" feront sans doute rire quelques historiens..., qd on étudiera notre période actuelle...

  • avatar
    FelixM -

    Il y a un vocabulaire unanimement reçu sur les marchés boursiers : à partir de 10 % de baisse des indices sur les plus hauts, on parle de correction, on corrige les excès à la hausse.
    Pour parler de krach, il faut au moins 20 % de baisse sur les plus hauts. Il faut aussi que le mouvement soit rapide et avec des décalages brutaux, par exemple sur une période donnée plusieurs séances en baisse de plus de, disons, 5 ou 6 %.
    Techniquement, elle a parfaitement raison.
    Moralement, elle trahirait son mandat et les populations si elle attisait la panique avec des propos inconsidérés.
    Et il est parfaitement évident pour tout un chacun que les marchés américains étaient fortement surévalués, qu'il était nécessaire de revenir à des niveaux moins déraisonnables. De ce point de vue les 24 000 pour le Dow Jones sont peut-être encore un peu chers.

  • avatar
    buri -

    aucune confiance dans cette personne aux ordres de la finance

    adopte la position de l autruche systématiquement envers les gueux, le reste à les bonnes informations

  • avatar
    toutafait -

    "Ces récents reculs boursiers sont nécessaires "pour quoi au juste ..Quand ce château de cartes s'effondrera ce qui est une évidence pourra- t- elle dire encore que cette faillite généralisée sera des corrections nécessaires pour les plus démunis??

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]