Pourquoi ArcelorMittal lâche le projet de reprise de l'aciérie d'Ilva en Italie

Pourquoi ArcelorMittal lâche le projet de reprise de l'aciérie d'Ilva en Italie
offre de rachat d'ArcelorMittal

Boursier.com, publié le lundi 11 novembre 2019 à 15h18

Les 200.000 habitants de Tarente, la ville des Pouilles où est située l'entreprise, sont exposés à des niveaux records de pollution. ArcelorMittal a retiré son offre de reprise, estimant la transaction trop risquée.

Rome tente de reconquérir le numéro un mondial de la sidérurgie... Le gouvernement italien a indiqué lundi qu'il garantirait à ArcelorMittal une protection juridique si le groupe s'engage à honorer son offre de rachat de l'aciérie Ilva.

ArcelorMittal a annoncé le 4 novembre qu'il résiliait son offre de rachat du site sidérurgique le plus important d'Europe, mais aussi le plus polluant. Le groupe estime ne plus bénéficier d'une protection juridique contre d'éventuelles poursuites pénales liées à la pollution du site, qui aurait entraîné des centaines de cancers et de maladies cardio-respiratoires ces dernières années. Les 200.000 habitants de Tarente, la ville des Pouilles où est située l'entreprise, sont exposés eux aussi à des niveaux records de pollution.

Bras de fer

Ilva, que l'Etat italien a reprise en 2015, emploie 8.000 personnes directement, et plusieurs milliers d'autres en sous-traitance, dans une région fortement frappée par le chômage. Ses cinq hauts-fourneaux ont permis de produire jusqu'à 10 millions de tonnes d'acier par an, au plus fort de l'activité. ArcelorMittal se donnait cinq ans pour dépolluer le site.

"Si Mittal change d'avis et nous dit qu'il respectera ses engagements, pourrait considérer une nouvelle forme de protection juridique", déclare Giuseppe Conte dans une interview au quotidien Il Fatto Quotidiano.

Selon une source gouvernementale, Rome est convaincue que l'argument de la protection juridique n'est qu'un prétexte d'Arcelor pour abandonner le projet, car l'usine d'Ilva coûte quelque 2 millions d'euros par jour.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.