Poutine annonce l'autorisation d'un premier vaccin russe

Poutine annonce l'autorisation d'un premier vaccin russe
Vladimir Poutine

Boursier.com, publié le mardi 11 août 2020 à 14h33

La rapidité avec laquelle la Russie a réussi à trouver un vaccin, doublant au passage des centaines d'équipes de recherche, laisse perplexe la communauté scientifique.

L'information est accueillie ce mardi avec la plus grande prudence... La Russie se targue d'avoir réussi à trouver le tout premier vaccin contre le Covid 19, alors que des centaines d'équipes dans le monde planchent sur le problème. Le ministère russe de la Santé a accordé une autorisation réglementaire pour le vaccin développé par l'Institut Gamaleya - un centre de recherche d'Etat situé à Moscou. Vladimir Poutine l'a annoncé lui-même lors d'une réunion ministérielle retransmise par la télévision d'Etat.

Cette autorisation, après moins de deux mois d'essais cliniques chez l'homme, ouvre la voie à l'utilisation à grande échelle de ce vaccin sur la population russe, même si les dernières phases des essais cliniques se poursuivent pour déterminer son innocuité et son efficacité.

Ces essais, dits de "phase III", portent généralement sur des milliers de participants. Leurs résultats sont habituellement indispensables pour soumettre une demande d'autorisation de mise sur le marché.

Le vaccin inoculé à la fille de Poutine

Vladimir Poutine a déclaré que ce vaccin était sûr et qu'il avait même été administré à une de ses filles. "Je sais qu'il est très efficace, qu'il permet de développer une forte immunité et, je le répète, il a passé tous les tests nécessaires", a souligné le président russe, qui espère que la Russie pourra bientôt commencer à produire ce vaccin en masse.

Au moins quatre vaccins au dernier stade

Sur la centaine de candidats vaccins actuellement en cours de développement à travers le monde, au moins quatre en sont au dernier stade des essais de phase III chez l'homme, selon des données de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Un porte-parole de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a précisé que l'organisation onusienne basée à Genève discutait avec les autorités russes de la procédure en vue d'une éventuelle "préqualification" du vaccin russe.

Lorsque l'OMS "préqualifie" un produit de santé, cela signifie qu'il satisfait aux normes de qualité, d'innocuité et d'efficacité qu'elle a définies. "Nous sommes en contact étroit avec les autorités russes et des discussions sont en cours au sujet d'une éventuelle préqualification du vaccin", a précisé ce porte-parole à l'occasion d'un point de presse.

Trop vite ?

La vitesse de la Russie illustre sa détermination à remporter la course au vaccin... Mais les scientifiques estiment qu'il faudra entre douze et 18 mois pour réussir à trouver un vaccin contre le Covid-19.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.