Pouvoir d'achat : Nicolas Dupont-Aignan lance son propre simulateur

Pouvoir d'achat : Nicolas Dupont-Aignan lance son propre simulateur©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 15 février 2018 à 18h48

Le gouvernement l'a promis aux Français, chiffres à l'appui : leur pouvoir d'achat va progresser dans les mois à venir. Selon l'exécutif, grâce aux réformes mises en place, les ménages français gagneraient 2 milliards d'euros de pouvoir d'achat dès cette année, puis 5,5 MdsE en 2019. Mais l'opposition et les syndicats ne voient pas les choses de la même manière, et depuis décembre l'Insee, puis l'OFCE ont émis des doutes sur les gains envisagés.

"Macron vous ment"

Pour tenter de convaincre, Bercy a lancé un simulateur en décembre 2017, un outil qui doit permettre à chaque Français de calculer l'impact des réformes fiscales de l'exécutif sur ses finances personnelles. Mais pas de quoi clore le débat... "Macron vous ment", assure le chef de file de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan. Le candidat malheureux à la présidentielle a lancé ce jeudi son propre simulateur pour étayer son propos.

La vraie facture ?

Intitulé "La vraie facture Macron", il propose de calculer "l'impact réel" des mesures du gouvernement, qu'il s'agisse de la baisse des cotisations salariales, ou de la hausse de la CSG. Le simulateur demande de rentrer des informations sur le salaire, les revenus, le montant de la taxe d'habitation, et prend aussi en compte les budgets alloués aux carburants, aux cigarettes, aux péages ou encore aux timbres - des facteurs qui ne sont pas pris en compte par le simulateur de Bercy. L'inflation et les revalorisations prévues de l'allocation de solidarité aux personnes âgées ou de l'allocation adulte handicapé sont également ajoutés. Le principal argument de Nicolas Dupont-Aignan : les réformes ne vont favoriser qu'une poignée de Français les plus aisés.

De son côté, l'Insee a calculé que les prélèvements obligatoires s'alourdiraient de 4,5 MdsE cette année, tandis que l'OFCE a conclu à une année neutre pour le pouvoir d'achat (hors effets de la conjoncture).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU