Premier repli du chômage depuis le début de la crise sanitaire en mars

Premier repli du chômage depuis le début de la crise sanitaire en mars©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 26 août 2020 à 14h20

Les données publiées mercredi par le ministère du Travail et Pôle emploi montrent un recul de 0,7% par rapport au pic de 6,157 millions de chômeurs atteint fin juin.

C'est une première depuis le début de la crise sanitaire qui a frappé la planète au mois de mars... Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité ou exerçant une activité réduite a baissé au mois de juillet en France (hors Mayotte). Les données publiées mercredi par le ministère du Travail et Pôle emploi montrent un recul de 0,7% par rapport au pic de 6,157 millions de chômeurs atteint fin juin.

Le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A (sans aucune activité) continue de se replier : il a enregistré en juillet un fort recul pour le troisième mois consécutif, avec 174.300 personnes de moins par rapport à juin. Mais malgré cette embellie, principalement liée comme en mai et juin au fait que de nombreux demandeurs d'emploi ont repris une activité réduite et ont donc basculé vers les catégories B et C, le nombre d'inscrits dans la catégorie A reste très élevé, à 4,05 millions.

Après un pic historique fin juin

De son côté, le nombre cumulé de demandeurs d'emploi tenus de rechercher un emploi - c'est-à-dire relevant des trois catégories A, B et C - a reculé pour la première fois depuis mars, avec une baisse de 0,7% (soit 44.900 inscrits de moins), pour s'établir à 6,112 millions.

Le nombre d'inscrits dans ces trois catégories avait atteint un pic historique fin juin, à 6,157 millions.

Davantage de chômeurs en formation

Après une baisse le mois dernier (-19.500), le nombre de demandeurs sans emploi et non tenus de rechercher un emploi (catégorie D), en raison notamment d'une formation, d'une maladie ou d'un contrat de sécurisation professionnelle (CSP), a rebondi fortement le mois dernier (+38.600, soit +13%), sous l'effet d'une augmentation du nombre de demandeurs d'emploi en formation.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.