Premier vol direct sans escale entre l'Australie et l'Europe

Chargement en cours
Départ du vol inaugural de la compagnie australienne Qantas assurant la liaison directe Perth-Londres, le 24 mars 2018
Départ du vol inaugural de la compagnie australienne Qantas assurant la liaison directe Perth-Londres, le 24 mars 2018
1/3
© AFP, Greg Wood

AFP, publié le dimanche 25 mars 2018 à 18h06

Le premier vol passagers direct sans escale reliant l'Australie à la Grande-Bretagne a quitté samedi Perth pour Londres, raccourcissant à 17 heures et 20 minutes la fameuse "Route Kangourou", a annoncé la compagnie aérienne australienne Qantas.

Ce vol "historique" est assuré par un Boeing 787 Dreamliner transportant plus de 200 passagers ainsi que 16 membres d'équipage et pour commandante de bord Lisa Norman.

Il s'agit du premier vol régulier à relier directement les deux continents, selon Qantas, l'une des plus anciennes compagnies aériennes: au lancement de sa "Route Kangourou" en 1947, il fallait quatre jours et neuf escales entre Sydney et Londres.

Avec 14.498 km, la nouvelle liaison se classe actuellement troisième en distance parcourue pour un vol commercial. C'est également le plus long vol effectué à ce jour par un Dreamliner.

Cette nouvelle liaison s'inscrit dans un ambitieux projet de Qantas d'ajouter à ses programmes des vols très longs courriers, y compris à terme entre la côte est de l'Australie et l'Europe, intitulé "Project Sunrise".

Le directeur général de Qantas, Alan Joyce, a estimé l'an dernier que de tels vols constituaient "la dernière frontière pour l'aviation mondiale".

Les responsables du tourisme australien espèrent que la réduction du temps de voyage attirera davantage de visiteurs vers la côte ouest du pays, moins peuplée.

L'une des préoccupations de la compagnie a été d'assurer le confort des passagers pour un voyage aussi long. Certains passagers seront dotés d'appareils spéciaux pour permettre aux chercheurs de l'Université de Sydney de récolter des données sur leur sommeil, leur activité cérébrale, leurs manières de s'asseoir et leurs occupations aussi bien que leur degré d'hydratation durant et après le vol, a rapporté le quotidien Daily Telegraph de Sydney.

Qantas a déjà effectué des liaisons directes entre l'Australie et l'Europe: en 2015 pour emmener des Australiens depuis Perth jusqu'à Istanbul à l'occasion du centenaire de la sanglante bataille de Gallipoli durant la Première guerre mondiale, ou en 1989 pour un vol passgers avec un Boeing 747 entre Londres et Sydney.

Parmi les vols commerciaux très longs courriers actuels, le record est détenu par la liaison Doha-Auckland de Qatar Airways (14.535 km en 17h et 40 minutes), suivie des liaisons Dubai-Auckland d'Emirates (14.200 km en 17h et 20 minutes), Los Angeles-Singapour d'United Airlines (14.100 km en 17 heures et 20 minutes) et Sydney-Dallas de Qantas (13.800 km).

Singapore Airlines a assuré de 2004 à 2013 avec des Airbus A340 une liaison de plus de 15.000 km entre Singapour et New York, arrêtée pour des questions de coût mais que la compagnie envisage de reprendre avec la nouvelle version de l'Airbus A350.   

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - Premier vol direct sans escale entre l'Australie et l'Europe
  • avatar
    Est -

    Et ces bons vieux DC3, qui atterrissaient en Afrique, soute ouverte, avec un navigateur : "un peu plus haut, plus à gauche, là, tu y es), c'est OK.

  • avatar
    alainposteur -

    Pourquoi attendre que les gaz d'échappements des voiture montent attaquer la couche d'ozone ?
    Les avions le font directement sur place, c'est plus rapide.
    L'homme est la seule créature qui s'évertue à détruire son habitat.

    avatar
    ouanadou7519 -

    Malgré tout, tous les avions du monde ensemble polluent infiniment moins que les voitures...

  • avatar
    chico -

    Australie - Europe j'aurais préféré un Airbus , mais soyons beaux joueurs ....

  • avatar
    bencaalors -

    17 H 30 dans un avion , jamais de ma vie je ferai un pareil voyage en plus c'est dangereux pour la santé.

    avatar
    clali -

    Cette ligne ne tiendra pas longtemps, c'est très néfaste pour l'organisme de se trouver confiné aussi longtemps.Il y aura des malaises cardiaques, c'est évident.

    avatar
    ouanadou7519 -

    Bof, pas davantage que de se faire paris marseille en 8h de voiture, voire plus, les jours de départs en vacances...

  • avatar
    lacarpe56 -

    sur une aussi grande distance la compagnie a tout intérêt à revoir le confort des passagers en classe tourisme, notamment l'espace pour les jambes. J'ai récemment fait un vol de 8 heures dans un Boeing long courrier, c'était l'enfer, d'un inconfort total.