Présidentielle US : Trump revendique sa victoire bien avant la fin du décompte

Présidentielle US : Trump revendique sa victoire bien avant la fin du décompte©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 04 novembre 2020 à 09h41

Le président sortant évoque déjà une fraude, confirmant le scénario redouté depuis plusieurs semaines.

Il reste beaucoup de bulletins à dépouiller mais Donald Trump a confirmé le scénario que beaucoup redoutent en revendiquant dans la nuit de mardi à mercredi la victoire face à Joe Biden dans la course à la Maison Blanche.

L'issue de l'élection présidentielle reste indécise dans de nombreux Etats clefs du pays. Le candidat démocrate a pour sa part exprimé son optimisme et appelé à la patience, car selon lui, l'issue de l'élection pourrait ne pas être connue avant mercredi matin au plus tôt.

Donald Trump dénonce une fraude

"Franchement, nous avons remporté cette élection", a déclaré le président sortant dans une allocution prononcée depuis la Maison blanche, ajoutant qu'un "petit groupe de gens" essayait de lui voler la victoire.

"C'est une fraude contre l'opinion publique américaine", a-t-il poursuivi, sans avancer de preuve pour soutenir ses allégations, mais soulevant de lourdes inquiétudes pour la suite.

Le président républicain sortant a affirmé avoir remporté la Floride, l'Ohio, le Texas - confirmés par les projections - mais aussi la Géorgie et la Caroline du Nord et s'est dit en passe de remporter la Pennsylvanie "avec une marge énorme".

Aucun résultat

Aucun résultat ne garantit pourtant à ce stade l'issue de son duel avec son adversaire démocrate dans plusieurs de ces Etats en balance, y compris la Pennsylvanie, le Wisconsin, le Michigan et la Géorgie. Et les grands réseaux de télévision ainsi que l'institut Edison Research montrent que Trump n'est pas assuré à ce stade de remporter au Collège électoral les 270 voix nécessaires à sa réélection.

Pour l'emporter, le président républicain ou son rival démocrate doit obtenir le soutien d'au moins 270 des 538 grands électeurs du Collège électoral (dont les membres sont désignés Etat par Etat en fonction notamment de leur poids démographique).

Swing States

Ce système particulier donne une importance capitale aux Swing States, ces Etats indécis où ni les républicains ni les démocrates ne disposent d'une base électorale suffisamment stable pour se lancer dans la bataille avec des certitudes.

Plus de 100 millions d'électeurs ont voté par anticipation avant cet "Election Day", soit par voie postale soit en personne dans des bureaux ouverts à l'avance: un record qui pourrait retarder les opérations de dépouillement et faire naître une vive incertitude quant à l'identité du futur occupant de la Maison blanche.

Les électeurs américains renouvellent également la totalité des 435 sièges de la Chambre des représentants, où les démocrates sont majoritaires, et un tiers du Sénat, où la courte majorité républicaine pourrait être menacée (23 des 35 sièges qui sont remis en jeu ce mardi étaient tenus par des sénateurs républicains).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.