Présidentielle US : Twitter et Facebook se couvrent contre des résultats prématurés

Présidentielle US : Twitter et Facebook se couvrent contre des résultats prématurés
téléphone mobile smartphone

Boursier.com, publié le mardi 03 novembre 2020 à 11h38

Les réseaux sociaux redoutent que les candidats ou leurs équipes clament leur victoire avant la publications des résultats officiels.

Twitter et Facebook vont avertir leurs utilisateurs sur d'éventuels messages des candidats à l'élection présidentielle américaine ou de leurs équipes de campagne revendiquant la victoire avant les résultats officiels. Pour cela, les géants des réseaux sociaux vont apposer une vignette d'avertissement.

De très nombreux Américains ont transmis leur bulletin de vote par anticipation par voie postale, ce qui pourrait provoquer un retard dans l'annonce des résultats officiels - de quoi obliger les médias à prendre leurs précautions, d'autant plus que Donald Trump a menacé à plusieurs reprises de contester les résultats.

Avertissements

Twitter a indiqué que des avertissements - comme la mention "des sources officielles n'ont pas le même résultat" ou "des sources officielles n'ont pas déclaré le scrutin clos lors de la diffusion de ce tweet" - pourront être placés dès le soir de l'élection, ce mardi, et jusqu'à l'investiture, en janvier.

Facebook a fait savoir qu'il ajouterait des informations spécifiques et des messages d'avertissement aux publications déclarant prématurément la victoire, et qu'il surveillerait aussi en direct mardi d'éventuels problèmes tels des tentatives de nuire à la participation ou d'intimider les électeurs.

Lutter contre la désinformation

Les réseaux sociaux font face à une pression accrue pour lutter contre la désinformation liée aux élections et se préparer à l'éventualité de troubles autour de la présidentielle américaine.

Dans une publication sur son blog, Twitter a précisé qu'il considérerait comme sources officielles les responsables électoraux des États et les organes d'information nationaux tels que ABC News, Associated Press, CNN et Fox News.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.