Prix agricoles : la FNSEA hausse le ton

Prix agricoles : la FNSEA hausse le ton©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 09 janvier 2018 à 16h44

La FNSEA, premier syndicat agricole français, a dénoncé mardi la violation par les distributeurs de la charte de bonne conduite visant à assurer aux producteurs une juste rémunération. Lors d'une conférence de presse, la présidente de l'organisation, Christiane Lambert, a demandé au gouvernement d'intervenir pour faire cesser cette pression sur les prix.

Les acteurs de l'alimentation ont signé mi-novembre un texte par lequel distributeurs, industriels et producteurs se sont engagés, dans le sillage des états généraux de l'alimentation, à rééquilibrer leurs contrats. Les distributeurs "disent clairement que la charte, ils s'assoient dessus, ce qui est proprement scandaleux", a déclaré Christiane Lambert mardi. Ce manquement est une pratique généralisée qui ne concerne pas un distributeur en particulier, a-t-elle ajouté.

"La grande récréation"

"Ce qu'on sent vraiment c'est que sans une loi, ça ne marchera pas", a encore dit la présidente de la FNSEA. "Comme ils savent qu'aujourd'hui la loi est en chantier et ne sera pas opérante pour les négociations actuelles, ils sont encore dans la grande récréation, à régler ceci avec beaucoup de violence."

Le projet de loi auquel elle fait référence doit être présenté, selon le gouvernement, d'ici à la fin du premier semestre 2018. En attendant, le syndicat a adressé lundi un courrier à Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, et Delphine Gény-Stephann, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie, réclamant la réunion au plus vite d'un comité de suivi.

Les négociations commerciales qui ont lieu chaque année donnent toujours lieu à un bras de fer, les agriculteurs dénonçant régulièrement les demandes des distributeurs qui mettent selon eux en péril de nombreuses exploitations déjà fragiles.

 
2 commentaires - Prix agricoles : la FNSEA hausse le ton
  • avatar
    cococo1950 -

    Qu'est-ce qu'elle a la mère Lambert, la reine du productivisme, vous savez bien dans quelle galère vous avez mis les gens que vous dites soit disant défendre. Vous ne pouvez pas produire à gogo des produits de basse qualité et demander qu'on vous les paient comme ceux qui ont une grande qualité gustative. Mme Lambert vous avez déjà mangé des tomates et des fraises cultivées sous serre et hors sol, vous avez déjà mangé de la viande de réforme et du veau qui mousse dans la pêle. Alors oui c'est la majorité des produits que l'on trouve dans les grandes surfaces et bien sûr ils ne sont pas cher. Vivement que le Modef et la Confédération Paysanne prenne la présidence des chambres consulaires et qu'ils vous mettent dehors " à coups de pieds " dans les fesses. Tant que vous gouvernerez dans ces lieux rien ne pourra changer. Au fait puisque le glyphosate n'est pas dangereux, vous devriez lors de votre prochain passage sur un plateau tété en boire un bon verre, à ce moment là je croirais que cet un bon produit inoffensif pour l'homme et la nature (chiche).

  • avatar
    pauvrepaysan -

    tout ces gros industriels sont des maitres de ce qui es de voler les petits producteurs en quoi que ce soit comme secteur ils se croivent intouchable bien ce serra je l epére la fin pour eux qui ruine nous les paysans ainsi que tout les consommateur de la France vive la France mais pas tous ces voleurs de capitalistes anglobiste

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]