Publicité : les chaînes de TV perdent du terrain face aux plateformes et réseaux sociaux

Publicité : les chaînes de TV perdent du terrain face aux plateformes et réseaux sociaux©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 21 mai 2021 à 15h55

Elles devraient perdre 13 points du marché "global vidéo" d'ici 2023, selon une étude publiée par le cabinet NPA.

Elles devraient perdre 13 points du marché "global vidéo" d'ici 2023, selon une étude publiée par le cabinet NPA.

La vidéo explose dans les médias mais la publicité TV classique stagne depuis 10 ans. Les chaînes de télévision devraient perdre 13 points du marché "global vidéo" d'ici 2023, selon une étude publiée par le cabinet NPA Conseil vendredi. Elles subissent sans surprise la concurrence très rude des plateformes de VOD financées par la publicité (AVoD), mais aussi des réseaux sociaux.

Le marché de la publicité "global vidéo" (campagnes TV classiques, parrainage, display vidéo et social vidéo) totalisait 4,3 milliards d'euros d'investissements en 2019 et 3,9 milliards en 2021 (-9,8%), selon les auteurs de ce document. De 2010 à 2019, il a cru de +2,3% par an en moyenne.

Selon cette étude, les investissements dans le "display" et le "social vidéo" ont été multipliés par plus de 30 en dix ans, passant de 30 millions d'euros à 944 millions d'euros. Ils représentent aujourd'hui plus de 20% du marché de la publicité vidéo ; à l'inverse, la publicité TV traditionnelle a perdu 1,1% de recettes au global.

Pub télé vs vidéo digitale

Toujours selon NPA, la publicité TV classique devrait connaître en 2021, 2022, 2023 des taux de croissance de respectivement, 5,5%, 4% et 2%.

Le cabinet table pour 2023 sur une croissance totale du marché de la publicité vidéo de 44,2% par rapport à 2020, soit +18,5% pour la publicité TV et revenus assimilés, d'une part, et +129,2% pour la vidéo digitale, de l'autre. Il anticipe aussi un rééquilibrage interne à ce marché qui se poursuivra au cours de la période avec, à l'arrivée, 63% de part de marché pour la télévision, et 37% pour la vidéo digitale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.