Publicités ciblant les enfants : Bruxelles lance une action contre TikTok

Publicités ciblant les enfants : Bruxelles lance une action contre TikTok
TikTok

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 28 mai 2021 à 16h33

"Dans l'Union européenne, il est interdit de cibler les enfants et les mineurs par des publicités déguisées telles que des bannières dans les vidéos", rappelle le commissaire européen à la Justice Didier Reynders.

"Dans l'Union européenne, il est interdit de cibler les enfants et les mineurs par des publicités déguisées telles que des bannières dans les vidéos", rappelle le commissaire européen à la Justice Didier Reynders.

Déjà accusé d'avoir collecté illégalement les données de millions d'enfants au Royaume-Uni, TikTok est désormais dans le viseur de Bruxelles, qui a lancé une action à l'encontre du célèbre réseau social développé par le groupe chinois ByteDance. La Commission européenne, qui l'accuse de recourir à des publicités déguisées et ciblant les enfants, lui demande de se conformer aux règles de protection des consommateurs de l'UE.

"Aujourd'hui, la Commission européenne et le réseau de coopération en matière de protection des consommateurs (CPC) ont invité TikTok à un dialogue formel afin d'examiner ses pratiques commerciales et sa politique", indique-t-on dans un communiqué publié ce vendredi.

Cette décision fait suite à "une alerte lancée le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) en début d'année concernant des violations des droits des consommateurs de l'UE commises" par l'application de partage de vidéos de courte durée, précise l'exécutif européen.

"Des techniques de publicité agressive"

"Les préoccupations portent notamment sur des pratiques de marketing déguisé, des techniques de publicité agressive ciblant les enfants et certaines clauses contractuelles de TikTok qui pourraient être jugées trompeuses et de nature à induire les consommateurs en erreur", poursuit-il. La plateforme dispose d'un mois pour adapter ses pratiques.

"La pandémie actuelle a encore accéléré la numérisation. Cette situation a ouvert de nouvelles perspectives, mais elle a également créé de nouveaux risques, en particulier pour les consommateurs vulnérables", a estimé le commissaire européen à la Justice Didier Reynders.

Interdiction de "cibler les enfants et les mineurs par des publicités déguisées"

Il rappelle également que "dans l'Union européenne, il est interdit de cibler les enfants et les mineurs par des publicités déguisées telles que des bannières dans les vidéos", tout en soulignant que le dialogue lancé ce vendredi "devrait aider TikTok à se conformer aux règles de l'UE en matière de protection des consommateurs".

Fin avril, l'ancienne Commissaire des enfants en Angleterre avait lancé une action en justice contre la plateforme, l'accusant d'avoir illégalement collecté des données personnelles de millions d'enfants au Royaume-Uni et en Europe. Selon Anne Longfield, tous les enfants ayant utilisé TikTok depuis mai 2018, soit depuis l'introduction du règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'UE, pouvaient être concernés par cette collecte de données...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.