Quel calendrier pour le Grand Paris Express ?

Quel calendrier pour le Grand Paris Express ?
retraités tourisme ratp

Boursier.com, publié le jeudi 22 février 2018 à 15h30

"Depuis le lancement en 2009 du projet GrandParisExpress, on a beaucoup promis. Mais on n'a pas toujours dit la vérité sur la difficulté de ce projet pharaonique, ses coûts, ses retards", écrit ce jeudi Edouard Philippe sur son compte Twitter. Le chef du gouvernement a dévoilé jeudi le nouveau calendrier du fameux "chantier du siècle", qui prévoit notamment quatre lignes nouvelles de métro automatique, numérotées de 15 à 18, ainsi que des prolongements de la ligne 14.

Le Premier ministre a confirmé l'objectif de mise en service d'ici les Jeux olympiques de 2024 d'un grand nombre de nouvelles lignes, seul le sort d'une liaison qui doit être utilisée par des milliers de journalistes restant pour l'instant incertain. L'objectif est d'éviter que le projet "devienne la cause d'une immense frustration", a-t-il dit en présentant ces arbitrages avec la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

"Pères la rigueur"

Face au dérapage attendu de la facture du projet, Edouard Philippe a demandé à la Société du Grand Paris (SGP) d'examiner comment baisser le coût du projet d'environ 10%. Le budget pourrait en effet dépasser de 10 milliards d'euros l'enveloppe de départ selon la Cour des comptes, et même de 35 milliards, selon les prévisions les plus pessimistes. "je ne trouve absolument aucun plaisir à jouer les pères la rigueur, mais mon rôle, c'est de rappeler le principe de réalité. De redonner de la robustesse à un projet qui sinon pourrait trembler sur ses bases", a commenté le chef du gouvernement.

Calendrier

Concernant le calendrier, la mise en service d'ici 2024 des extensions de la ligne 14 au nord et jusqu'à l'aéroport d'Orly, du tronçon commun 16-17 entre Saint-Denis-Pleyel et Le Blanc-Mesnil, de la 15 sud et de la 16 entre Le Bourget RER et Clichy-Montfermeil a été annoncée.

Les autres lignes feront l'objet d'"un recalage". Pour la ligne 18, la liaison Orly-Plateau de Saclay sera réalisée d'ici 2027, soit trois ans plus tard qu'annoncé, l'objectif de mise en service en 2030 de la section jusqu'à Versailles étant maintenu. Pour accompagner le développement à court terme du Plateau de Saclay, site d'excellence scientifique inquiet du report, l'offre de desserte en bus sera renforcée, a-t-elle précisé.

Pour la ligne 17, l'objectif est de mettre en service la partie nord jusqu'au Triangle de Gonesse d'ici 2027. Et la procédure d'appels d'offres devra déterminer s'il est possible de desservir la gare du Bourget aéroport à temps pour les Jeux olympiques de 2024. Le bouclage de la ligne 15 sera réalisé en 2030, a-t-elle ajouté.

Pécresse attaque

De quoi susciter les commentaires négatifs de la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse (Les Républicains). "Le calendrier est extraordinairement préoccupant, avec des lignes qui n'arriveront pas avant 2030", a déclaré jeudi sur RTL. "Les grands sites des JO seront desservis mais vous comprenez bien qu'il y a 12 millions d'habitants en Ile-de-France, ce qui va se passer pendant un mois au mois d'août 2024, c'est le cadet de leur souci", a-t-elle poursuivi.

Le projet du Grand Paris Express prévoit au total 200 kilomètres de nouvelles lignes de métro automatique et la construction de 68 nouvelles gares. Il devrait mobiliser 15.000 personnes et 30 tunneliers, dont une vingtaine simultanément. Quelque 300 chantiers pourraient être ouverts.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU