Quelles tendances pour l'Epargne et la Retraite en Entreprise ?

Quelles tendances pour l'Epargne et la Retraite en Entreprise ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 09 novembre 2017 à 13h29

BNP Paribas E&RE, acteur global de l'épargne collective en entreprise, publie la 12ème édition de son baromètre dédié à l'Epargne et la Retraite en Entreprise (ERE). Cette enquête décrypte les nouvelles tendances en matière de perceptions, comportements et perspectives, des salariés comme des décideurs, vis-à-vis des dispositifs d'ERE mis en place...

Pour les salariés, une information toujours insuffisante sur la retraite...

7 salariés sur 10 estiment encore ne pas recevoir suffisamment d'informations concernant leur retraite malgré de nombreux outils mis à leur disposition au cours des dernières années et un effort de communication mené par tous les acteurs du marché.

Plus de 80% d'entre eux estiment important, voire essentiel, d'avoir une vision consolidée de leur retraite (régimes obligatoires et sur-complémentaires), de recevoir leur simulation plus tôt, de digitaliser l'information retraite et de mieux connaître les possibilités offertes par l'épargne retraite.

Décalage entre perception et réalité sur les niveaux de pensions de retraite attendus

Bien que s'estimant mal informés, les salariés ne sont paradoxalement que 3 sur 10 à avoir réalisé une estimation de leur future retraite.

Résultat : ils ont une vision plus optimiste qu'en 2014 de leurs futures pensions qu'ils surévaluent la plupart du temps. Le baromètre révèle ainsi que 54% des salariés pensent qu'ils percevront plus de 56% de leur dernier salaire lorsqu'ils seront à la retraite.

Ce chiffre est en décalage avec les perspectives... " Malgré l'éventail des dispositifs d'épargne existants à ce jour et les efforts menés par l'ensemble des acteurs du marché, le baromètre révèle que les salariés restent très optimistes sur le niveau attendu de leur retraite. Dans ce contexte, il faut poursuivre les efforts menés jusqu'à présent pour remettre la retraite au coeur de l'actualité : les salariés gagneront à être informés de manière régulière sur ce sujet et sur les évolutions des dispositifs d'épargne en entreprise proposés", souligne Cécile Besse Advani, Directeur de la Stratégie et du Développement de BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises.

L'épargne collective : facteur de dialogue social dans l'entreprise...

9 décideurs sur 10 et presque autant de salariés considèrent comme naturel d'épargner dans les dispositifs de l'entreprise. Salariés et décideurs s'accordent à plus de 80% sur l'utilisation de l'ERE comme important vecteur d'épargne et de financement de leurs projets.

Par ailleurs, 8 salariés sur 10 apprécient les avantages fiscaux de ces dispositifs dans lesquels ils seraient prêts à investir davantage pour leur retraite moyennant une aide supplémentaire de leur entreprise.

Des salariés et chefs d'entreprises favorables à une évolution du système des retraites

Si 60% des salariés déclarent ne pas souhaiter travailler au-delà de l'âge légal de départ à la retraite, c'est massivement pour privilégier leur qualité de vie. Cependant, 63% des salariés seraient tout de même prêts à faire des efforts pour pérenniser l'actuel système des retraites -bien plus que ne le pensent les chefs d'entreprises- avec pour principal levier l'augmentation du montant de leurs cotisations.

En revanche, très peu accepteraient une diminution du montant de leurs pensions. Interrogés sur la mise en place d'un système universel de retraite à points, 80% des décideurs et des salariés seraient favorables à cette évolution, principalement parce qu'elle leur semblerait plus équitable pour respectivement 60% et 79% d'entre eux. Leurs craintes portent en majorité sur la question de la pénibilité et de la valeur du point.

"L'épargne d'entreprise fait l'objet d'un large consensus chez les décideurs et les salariés. Le baromètre montre que ces derniers seraient prêts à voir évoluer le système actuel des retraites. Avec le lancement des discussions autour de la réforme des retraites en 2018, ce sujet est d'une grande actualité. Dans ce contexte, nous continuerons à accompagner en proximité, les décideurs dans le développement des dispositifs d'épargne retraite pour les salariés", conclut Christian Borsoni, Directeur de BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Quelles tendances pour l'Epargne et la Retraite en Entreprise ?
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    référence à l'article :

    Macron dénonce "l'obscurantisme" en inaugurant le Louvre Abu Dhabi
    Statut : refusé
    Il y a 5 heures
    le 09 11 2017 à 09 04

    Mais si M; Macron Président de la République Française voit dans le peuple Français des manifestations de l'Obscurantisme, je ne vois pas pourquoi les Français verraient d'un mauvais oeil, qu'il rejoigne la religion musulmane qui semble être à ses yeux la lumière et la joie de vivre. . M. Le président peut choisir sa religion !



    Les pauvres sont toujours plus pauvres, alerte le Secours Catholique
    le 09 11 2017 à 09 17

    C'est tout à fait ce que dit M. Collomb par ailleurs : 300 000 clandestins sur le territoire français, voila déjà une partie non négligeable qui explique le nombre des pauvres et si on ajoute l’augmentation de la population, il va sans dire que la pauvreté ne peut pas diminuer en nombre ce qu'il serait intéressant de connaitre c'est le pourcentage.



    Coignard - Nicolas Hulot, le ministre en porcelaine
    le 09 11 2017 à 09 24

    On peut dire tout ce que l'on veut du ministre Hulot moi je pense qu'Il a un sens prononcé du partage et du sacrifice Nicolas!

    Il a bien changé M. Hulot : il est en parfaite symbiose avec Mme Hidalgo et permet à cette dernière de faire vivre le rêve hidalgoïste aux parisiens.

    je le trouve sympa M. Hulot ! Pour respecter les engagements de Mme Hidalgo de ne plus voir que des voitures électriques dans Paris, les centrales nucléaires vont continuer à produire. C'est bien de sa part, non ?

    LR: Portelli juge "incompréhensible" le refus de Wauquiez d'un débat télévisé
    Le 09 11 2017 à 14 24

    Si Mme Portelli juge nécessaire et bien elle juge nécessaire. Que dire de plus ? Elle est, ou a été, certainement, influencée dans sa jeunesse par la pub pour les paquets de lessive. Mais bon, a-t-on encore besoin de pub pour des paquets de lessive à la télévision, dans une démocratie occidentale au XXIe siècle, sans avoir peur d'aller à la télévision, franchement, si c'est vraiment pour elle compréhensible, elle n'a pas a avoir honte, il faut qu'elel fasse la pub.
    Si elle se débrouille bien et est en mal de notoriété elle peut probablement trouver des journalistes qui se prêteront au jeu et feront comme si...
    Bref, elle propose quoi au fait cette dame pour libérer la France de ses miasmes ?