Qui va gagner la bataille du rail ?

Qui va gagner la bataille du rail ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 12 avril 2018 à 12h48

Qui, des cheminots ou du gouvernement, va gagner la bataille de l'opinion, dans le conflit à la SNCF ? Difficile de le savoir, alors que la grève intermittente a démarré la semaine dernière et pourrait s'étirer jusqu'à la fin du mois de juin, voire au-delà, si les syndicats de cheminots et l'exécutif ne trouvent pas de terrain d'entente...

Dans un entretien accordé au 'Monde', le secrétaire général de la SNCF, Philippe Martinez, a assuré que les Français comprenaient les cheminots... "L'opinion a évolué. On est parti de très bas. Une grève dans les transports n'est jamais populaire", a-t-il admis. "Il y a une forme de lutte qui prévoit d'aller jusqu'en juin. Après, cela peut s'arranger très vite. Quand on discute des vrais problèmes avec des usagers, ils ne sont pas contents parce que c'est difficile d'aller au boulot ou en vacances, mais ils écoutent", a-t-il poursuivi...

Les enquêtes d'opinion sont plus mitigées... Selon un sondage Elabe pour BFM TV diffusé mercredi, le soutien des Français à la grève à la SNCF s'effrite avec 46% qui la contestent désormais (+5 en sept jours) et 40% qui l'approuvent (-4).

Mauvaise, la réforme ?

Mais l'exécutif ne profite pas de cette tendance pour autant : la réforme ferroviaire est approuvée dans une moindre mesure, avec 58% d'opinions favorables, en recul de sept points par rapport à une précédente enquête des 13 et 14 mars. A l'inverse, 41% (+8) des personnes interrogées la jugent "mauvaise pour l'avenir".

Les Français sont partagés sur la conduite que devrait tenir selon eux le gouvernement face à la grève intermittente. Cinquante pour cent estiment qu'il devrait modifier son projet de réforme en tenant compte des contestations, 49% jugent qu'il doit le conserver en l'état.

L'enquête a été réalisée par internet les 10 et 11 avril auprès d'un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.