Qui va remplacer les Autolib' à Paris ?

Qui va remplacer les Autolib' à Paris ?
Autolib' Bolloré service location voiture électrique libre service

Boursier.com, publié le mardi 26 juin 2018 à 11h58

Les petites voitures grises du groupe Bolloré vont quitter Paris et les communes voisines, après 7 ans de présence... Le service de voitures en libre-service Autolib' cessera définitivement de fonctionner le 31 juillet. Il s'arrêtera progressivement à partir du 2 juillet, selon l'entreprise le Syndicat Autolib' Vélib' Métropole (SAVM).

"Les abonnés seront informés par le groupe Bolloré de la fermeture des stations et du retrait des voitures qui interviendront graduellement". "Cette sortie progressive doit aussi permettre au groupe Bolloré de reclasser dans de bonnes conditions et dans le respect du dialogue social les 254 salariés dont il a la responsabilité", explique le syndicat...

Résiliation anticipée

Le Syndicat Autolib' Vélib' métropole (SAVM), qui regroupe une centaine de communes, a voté jeudi dernier la résiliation anticipée du contrat avec le groupe Bolloré prévu initialement jusqu'en 2023. Les élus ont refusé de payer les 233 millions d'euros réclamés par le groupe pour éponger le déficit du service. Bolloré évalue les pertes à 293 millions d'euros d'ici 2023.

Lancé en 2011, le service Autolib', qui compte près de 150.000 abonnés actifs, a vu sa trajectoire financière dérailler au fil de problèmes dans la gestion du parc de voitures, d'un nombre de locations insuffisant et de l'émergence de moyens de transports alternatifs, dont les services de VTC comme Uber.

Quel remplaçant ?

Qui va remplacer Autolib' ? La mise en place de nouveaux services d'autopartage à l'échelle du Grand Paris est à l'étude, notamment des offres en "free floating" - sans espace dédié pour prendre ou ramener un véhicule - portées à 100% par des acteurs privés...

"Plus de 600 véhicules en autopartage sont dès à présent disponibles à Paris intramuros, en alternative à Autolib', à l'initiative des entreprises Communauto, Ubeeqo et Zipcar - dans le cadre d'un dispositif municipal baptisé SVP - ainsi que Renault Mobility et Zencar", rappelle la ville de Paris. Elle assure que d'autres entreprises vont déployer leurs flottes dans les prochains mois, pour porter rapidement l'offre parisienne d'autopartage à plusieurs milliers de véhicules.

620 bornes

Actuellement, 620 bornes de recharge électrique sont présentes sur le territoire parisien, en voirie ou en parkings souterrains, utilisables avec un badge BeLib'... "Anne Hidalgo souhaite compléter ce maillage en rendant les bornes de recharge électrique Autolib' accessibles aux Parisiens et aux Franciliens pour la recharge de leur véhicule personnel. Cela devrait être effectif au début de l'année 2019", assure la Ville.

Quant aux abonnés, ils seront remboursés pour la mensualité du mois de juillet, selon un courrier qui leur a été adressé par Autolib'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.