Radars : le gouvernement table sur un net rebond des recettes en 2021

Radars : le gouvernement table sur un net rebond des recettes en 2021©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 09 octobre 2020 à 14h27

Les radars devraient rapporter 809 millions d'euros l'an prochain, selon les informations des 'Echos'...

En chute libre depuis 2018 et la crise des "Gilets jaunes", les recettes des radars pourraient repartir à la hausse en 2021, comme le rapporte ce vendredi le quotidien 'Les Echos', qui a passé au crible des documents attachés au projet de loi de Finances pour 2021. Le gouvernement anticipe en effet un net rebond des recettes, qui devraient s'élever à 809 millions d'euros l'an prochain.

Les nouvelles cabines plus perfectionnées, qui pourront détecter d'autres infractions comme le téléphone au volant ou le non-port de la ceinture de sécurité, ou encore la mise en place des 80km/h sur les routes nationales, pourraient permettre ce redressement.

Ce niveau supérieur à 800 millions d'euros n'avait plus été atteint depuis le record de 2017 (824,7 millions d'euros). En 2018, les revenus issus des contrôles de vitesse avaient décroché pour la première fois, à 682,7 millions d'euros, avec l'arrivée des "Gilets jaunes" sur les ronds-points et les destructions de radars, avant de chuter encore plus bas en 2019, à 561 millions d'euros.

Les recettes de 2020 revues en baisse avec le confinement

Selon le document budgétaire, "la vague de vandalisme sans précédent" de 2018 et 2019 avait eu pour effet de réduire le taux de disponibilité des radars automatiques, passant de 93% en 2017 à 88,87% en 2018, et chutant même à 74,2% en 2019. "Les réparations opérées et le renouvellement des radars" ont toutefois fait remonter le taux à 90% en 2020. Bercy prévoit également un retour au seuil de 93% l'an prochain.

Pour les recettes de 2020, le gouvernement tablait sur 728 millions d'euros. Or, ce chiffre sera revu en baisse à cause des semaines de confinement en France. "Les mesures de confinement mises en place dans le cadre de la crise sanitaire liée à la Covid-19 ont entraîné une limitation des déplacements générant une diminution du nombre d'avis de contraventions", précise en effet le document.

Changement de comportement

Le gouvernement a par ailleurs noté un changement de comportement sur les routes, avec une vitesse moyenne qui serait passée de 80,8 km/h en 2017 à 78,3 km/h en 2019, et la tendance serait encore "à la baisse" cette année.

"Sur les routes limitées à 80 km/h , par rapport à l'année 2017, dernière année avec une vitesse maximale autorisée à 90 km/h, la baisse est de l'ordre de -4 km/h", estime le gouvernement dans le document budgétaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.