RATP : la grève a pesé sur les résultats en 2019

RATP : la grève a pesé sur les résultats en 2019©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 06 mars 2020 à 16h22

Le chiffre d'affaires est tout de même ressorti en hausse de 2,5% à 5,7 milliards d'euros. Le résultat net a, lui, reculé de près de 35% à 131 millions, mais est resté dans le vert.

La RATP a finalement résisté au mouvement social contre la réforme des retraites... Alors que la grève des agents de la régie parisienne avait fait craindre un déraillement des comptes, le chiffre d'affaires du groupe public a progressé de 2,5%, pour atteindre 5,7 milliards d'euros l'an dernier.

"Au total, les résultats du groupe ont bien résisté en 2019, avec un résultat net part du groupe positif à 131 millions d'euros" contre 200 millions d'euros en 2018, a estimé la patronne de la régie parisienne Catherine Guillouard. Pour rappel, la SNCF a de son côté subi des pertes importantes de 801 millions d'euros en raison du conflit social lié à la réforme des retraites.

"Le conflit social n'a pas obéré notre croissance, mais il a lourdement pesé sur les comptes", a-t-elle résume. La RATP estime que la grande grève de décembre a eu un impact négatif de 186 millions d'euros sur le chiffre d'affaires et de 150 millions d'euros sur le résultat net.

Remboursement du pass Navigo

La régie a souligné deux foyers de pertes principales : la baisse des recettes voyageurs (-59 millions d'euros) et une provision au titre du remboursement des forfaits de décembre, estimée à 103 millions d'euros. Cette somme a été reversée à Île-de-France Mobilités, l'autorité organisatrice des transports de la région, qui s'est chargée de la rendre aux abonnés.

A noter que ces sommes ne tiennent pas compte du débordement du mouvement qui s'est poursuivi en janvier. Il devrait alors avoir un impact négatif supplémentaire que la RATP estime entre 40 millions et 50 millions d'euros. Au total, le conflit social contre la réforme des retraites aura coûté autour de 200 millions d'euros à l'entreprise publique.

La grève en décembre "ne doit pas faire oublier les bons résultats enregistrés au cours des mois précédents, qui traduisent à la fois le dynamisme de l'activité du transport public en France et dans le monde, et les effets des plans de performance menés par l'Epic RATP et les filiales pour améliorer leur compétitivité", a estimé Catherine Guillouard.

La RATP n'évoque pas le coronavirus

La direction estime d'ailleurs que, sans la grève, le chiffre d'affaires aurait progressé de 5,9% et le bénéfice net de 40%. Le chiffre d'affaires de l'Epic (établissement public à caractère industriel et commercial) est stable à 4,3 milliards d'euros, l'impact de la grève de décembre (186 millions) ayant effacé les gains des mois précédents.

Par ailleurs, la RATP n'a pas évoqué le coronavirus, alors deux agents amenés à être en contact avec le public ont été infectés. En cas de développement de l'épidémie du Covid-19, la régie parisienne avait déjà prévenu qu'elle pourrait être contrainte de limiter le trafic sur son réseau, ce qui affecterait à nouveau ses comptes. Pour l'heure, la direction temporise, la découverte de ces cas n'ayant "aucune incidence pour l'exploitation sur tout le réseau".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.