Rebond technique à la Bourse de Paris (+1,16%), forte hausse de l'argent

Rebond technique à la Bourse de Paris (+1,16%), forte hausse de l'argent
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris

AFP, publié le lundi 01 février 2021 à 18h16

La Bourse de Paris a fini sur un fort rebond technique de 1,16% lundi après sa correction de la semaine dernière, la première séance de février ayant été marquée par un report de mouvements spéculatifs sur l'argent.

L'indice parisien CAC 40 a pris 62,47 points à 5.461,68 points, après avoir perdu 2,02% vendredi.

"Le rebond est essentiellement technique" après sa plus forte baisse hebdomadaire en trois mois et il atteste qu'"il n'y a pas d'intérêt vendeur prononcé", la tendance de fond restant résiliente depuis janvier, commente Andrea Tuéni, analyste à Saxo Banque.

"Il y a eu un report de la spéculation sur l'argent qui est monté assez fort", après l'extrême volatilité du prix de certaines actions, notamment la folle envolée à Wall Street de GameStop la semaine dernière, observe le spécialiste interrogé par l'AFP.

Ces récents phénomènes spéculatifs ne sont, selon lui, "pas viables sur la durée, surtout que le régulateur (américain) s'en mêle": "tout devrait revenir dans l'ordre petit à petit, mais ils peuvent avoir un impact de manière épisodique".

Hormis une légère déception sur l'activité manufacturière en Chine, les investisseurs ont pu se réjouir de données macroéconomiques de bonne facture, notamment des indices PMI rassurants en zone euro et ISM aux Etats-Unis.

Surtout, le Produit intérieur brut (PIB) américain devrait retrouver son niveau d'avant la pandémie dès la mi-2021, mais il faudra attendre 2024 pour retrouver les niveaux d'emploi antérieurs à la crise, selon les projections actualisées des services du budget du Congrès (CBO) publiées lundi.

Outre les épisodes spéculatifs du moment, les intervenants de marchés continuent de surveiller les publications de résultats d'entreprises, les développements sur le plan de soutien économique aux États-Unis et les livraisons de vaccins.

Le gouvernement britannique a exercé une option visant la fourniture de 40 millions de doses supplémentaires du candidat-vaccin contre le Covid-19 du franco-autrichien Valneva (+11,18% à 10,54 euros) pour 2022, portant à 100 millions le nombre total de doses commandées auprès du laboratoire.

En tête de l'indice, l'action Teleperformance a gagné 3,48% à 279,60 euros, suivie de Worldline (+3,00% à 72,16 euros) et Atos (+2,99% à 65,38 euros).

Les titres URW (-4,32% à 66,50 euros) et Klépierre (-7,50% à 18,38 euros) ont été pénalisés par la fermeture des méga-centres commerciaux censée ralentir la progression de l'épidémie de Covid-19.

Euronext CAC40

Vos réactions doivent respecter nos CGU.