Reconfinement : des commerçants veulent l'interdiction de la publicité pour le Black Friday

Reconfinement : des commerçants veulent l'interdiction de la publicité pour le Black Friday©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 13 novembre 2020 à 12h33

"Si Amazon n'était pas freiné dans son action, on descendra peut-être dans la rue", a prévenu le président de la Confédération des commerçants de France Francis Palombi.

La fronde contre le Black Friday se poursuit... Après avoir demandé, en vain, son interdiction, des commerçants souhaitent désormais "interdire la publicité" pour cette journée de promotion programmée pour le 27 novembre prochain. C'est du moins ce qu'a demandé ce vendredi le président de la Confédération des commerçants de France (CDF) Francis Palombi.

"Je lance un appel au gouvernement pour qu'ils mettent tout en oeuvre. On ne peut pas interdire l'opération Black Friday, mais on peut interdire la publicité du Black Friday. Je suis mobilisé avec toutes les associations de commerçants", a-t-il affirmé au micro de 'franceinfo'.

Dans le cas où les commerçants n'obtiennent pas gain de cause et "si Amazon n'était pas freiné dans son action, on descendra peut-être dans la rue", a-t-il prévenu. Il demande également à l'Etat d'intervenir en lançant "une grande action commerciale, une grande promotion assumée par l'Etat pour dire aux concitoyens" de venir soutenir les commerçants.

"Une concurrence déloyale"

Dans un contexte où les commerces dits "non-essentiels" par le gouvernement restent fermés en raison du reconfinement mis en place pour enrayer la deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, Francis Palombi évoque "une concurrence déloyale des pure players", en ciblant particulièrement Amazon.

Le ministère de l'Economie a toutefois affirmé au 'Figaro' que "le droit" ne l'autorise pas "à interdire des publicités". "On rappelle que les Français sont confinés et on appelle à la responsabilité de chacun : des e-commerçants comme des Français", a ajouté Bercy.

Repousser la date du Black Friday ?

Concernant la demande des fédérations de commerçants d'interdire l'opération géante de promotions de fin novembre importée des Etats-Unis, le ministre de l'Economie s'était montré ferme sur la question. "Je n'ai pas la possibilité d'interdire le Black Friday", avait affirmé Bruno Le Maire, interrogé lundi dernier sur 'BFMTV'.

De son côté, le directeur général d'Amazon France Frédéric Duval a affirmé ne pas avoir "encore décidé" s'il allait repousser ou non la date du Black Friday, une demande également formulée par les fédérations de commerçants. "Je suis attentif à ce qui se passe, pour l'instant, je n'ai pas décidé", a-t-il indiqué sur 'RMC'.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.