Reconfinement : pas d'impact grave si les mesures s'arrêtent en mai, selon la Banque de France

Reconfinement : pas d'impact grave si les mesures s'arrêtent en mai, selon la Banque de France©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 01 avril 2021 à 15h30

"Si ces restrictions supplémentaires ne durent pas au delà de début mai, elles ne devraient pas conduire à une révision très significative de notre prévision annuelle", a dit François Villeroy de Galhau.

"Si ces restrictions supplémentaires ne durent pas au delà de début mai, elles ne devraient pas conduire à une révision très significative de notre prévision annuelle", a dit François Villeroy de Galhau.

Quel sera le poids sur l'économie du confinement national annoncé mercredi par Emmanuel Macron pour les quatre prochaines semaines ? Ces nouvelles mesures de restriction sanitaires en France n'auront pas d'impact très significatif sur la prévision de croissance 2021 de 5,5% de la Banque de France (BdF) si elles ne sont pas prolongées au-delà de début mai, a déclaré jeudi son gouverneur, François Villeroy de Galhau.

Conclusions le 13 avril

La banque centrale est en train de mesurer l'effet des nouvelles restrictions présentées mercredi par Emmanuel Macron et elle publiera ses conclusions le 13 avril, a-t-il expliqué lors du "printemps des start-up" organisé par la BdF.

"Si ces restrictions supplémentaires ne durent pas au delà de début mai, elles ne devraient pas conduire à une révision très significative de notre prévision annuelle", a dit François Villeroy de Galhau.

La facture s'alourdit

Ce nouveau tour de vis face à la crise sanitaire du coronavirus en France signifient la fermeture de 150.000 commerces à travers le territoire, a indiqué mercredi le ministère de l'Economie.

Le coût de ces fermetures est estimé à 11 milliards d'euros, a précisé Bercy, dans la foulée de l'allocution du président de la République Emmanuel Macron.

Cette somme comprend le coût total du fonds de solidarité, du chômage partiel pour l'Etat et des exonérations de cotisations sociales, y compris pour les établissements qui restent ouverts, mais sont fortement touchés par la crise liée au coronavirus..

Vos réactions doivent respecter nos CGU.