Recrutements en entreprises : la France bien placée

Recrutements en entreprises : la France bien placée©Boursier.com

Boursier.com, publié le jeudi 05 novembre 2020 à 13h17

Paradoxalement, le fait de ne pas avoir confiné n'a pas fait progresser le recrutement de manière pérenne au niveau national.

Selon les nouvelles données publiées par LinkedIn, le premier réseau professionnel au monde, le marché de l'emploi donne quelques faibles signaux de reprise... Les données relatives à 15 pays (notamment la France, le Brésil, la Chine, les Émirats Arabes Unis, les États-Unis, le Royaume-Uni et la Suède) montrent que les chiffres du recrutement se sont améliorés entre la première vague de la pandémie et la mi-octobre même si la plupart d'entre eux ne parviennent pas à renouer avec une croissance stable.

La France affiche l'une des meilleures reprises des taux de recrutement (+15% en variation annuelle, le 11 octobre 2020 par rapport au 11 octobre 2019) parmi les 15 pays étudiés, malgré le fait que le pays ait connu l'une des plus fortes baisses du taux de recrutement en mars et avril (en dessous des 60%).

Le Brésil en difficulté

Par ailleurs, les données mondiales de LinkedIn relatives au taux de recrutement de février au 16 octobre, laissent penser que le fait de ne pas avoir confiné, n'a pas pour autant fait progresser le recrutement de manière pérenneau niveau national. Le Brésil a, en effet, accusé l'un des plus forts reculs en termes de recrutements à l'échelle internationale, tandis que la Suède n'a pas encore renoué avec la croissance du taux de recrutement par rapport à d'autres États européens.

LinkedIn a également identifié les métiers les plus demandés par les recruteurs en France au mois de septembre. Ces métiers sont : chef de projet, commercial et ingénieur en développement.

Opportunités d'embauche

Les données de LinkedIn montrent qu'il existe des opportunités d'embauche, avec plus de 14 millions d'offres d'emploi disponibles sur LinkedIn dans le monde. Par ailleurs, les compétences digitales demeurent très prisées. Ainsi, LinkedIn prévoit que le secteur des nouvelles technologies créera près de 150 millions de postes au cours des 5 prochaines années...

Avec de nombreux pays subissant une seconde vague de la pandémie, à l'instar de la France, les données de LinkedIn montrent que les taux de recrutement ne pourront certainement pas compenser la hausse du chômage.

"Nous devons soutenir les personnes en difficulté en les aidant à identifier de nouvelles opportunités, notamment en leur permettant d'acquérir de nouvelles compétences. Notre objectif est d'aider les personnes à la recherche d'un emploi à identifier les secteurs qui recrutent, les compétences requises et à valoriser leur profil pour décrocher ces emplois. Enfin, durant cette crise sanitaire et cette nouvelle période de confinement, nous avons aussi la mission de permettre à nos membres de rester connectés, à leur réseau, à leur marché et à leur métier", a déclaré Fabienne Arata, Country Manager de LinkedIn France.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.