Recul des embauches de plus d'un mois, qui restent à un niveau élevé

Recul des embauches de plus d'un mois, qui restent à un niveau élevé
intérim recherche emploi entretien

Boursier.com, publié le vendredi 20 octobre 2017 à 11h14

Les déclarations d'embauche de plus d'un mois dans les secteurs marchands, hors intérim, ont reculé de 0,6% au troisième trimestre en France. Elles se maintiennent toutefois "à un très haut niveau", à près de deux millions, selon les chiffres publiés vendredi par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss).

Sur le seul mois de septembre, elles s'inscrivent en hausse de 4,9% pour atteindre "un niveau jamais atteint", à 686.000, précise la caisse nationale du réseau des Urssaf. Pour l'Acoss, la légère baisse du troisième trimestre est liée au recul du mois de juillet (-4,2%) après la forte hausse de juin (+4,6%), probablement lié à l'arrêt du dispositif "Embauche PME" le 30 juin. Le ralentissement par rapport au deuxième trimestre (embauches en hausse de +3,6%) résulte donc probablement de l'arrêt de cette prime à l'embauche, en vigueur depuis début 2016.

Moins de CDD de plus d'un mois

Malgré ce contrecoup, les embauches en CDI sont restées orientées à la hausse au troisième trimestre (+1,5% après +6,0% au deuxième trimestre 2017). Le recul du troisième trimestre a donc été alimenté par la contraction des embauches en CDD de plus d'un mois (-2,4% après +1,6%). Les déclarations d'embauches en CDD de moins d'un mois ont pour leur part enregistré un repli moins marqué (-0,7% après -0,6% au deuxième trimestre), tout en se maintenant elles aussi à un haut niveau, souligne l'Acoss.

Sur un an, les déclarations d'embauche de plus d'un mois affichent une hausse de 4,7%, un rythme nettement inférieur à celui du deuxième trimestre (+8,2%). Cette évolution est portée par la progression des embauches en CDI (+10,8%), les embauches en CDD de plus d'un restant stables (-0,1%).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.