Référendum ADP : le cap du million de signatures a été franchi

Référendum ADP : le cap du million de signatures a été franchi©Boursier.com

Boursier.com, publié le mercredi 04 décembre 2019 à 15h32

Il faut toutefois 4,7 millions de signatures d'ici à mars 2020 pour qu'un référendum soit organisé.

C'est fait ! Le projet de référendum d'initiative partagée (RIP) sur la privatisation d'Aéroport de Paris (ADP) a dépassé mercredi le million de soutiens, comme l'a annoncé le Conseil constitutionnel. C'est 31.500 signatures supplémentaires par rapport au dernier pointage réalisé le 20 novembre dernier (969.000).

"Au 4 décembre 2019, 1.000.500 soutiens ont été enregistrés sur le site internet du ministère de l'intérieur dédié à cette procédure", peut-on lire dans un communiqué.

Pour rappel, début avril, près de 250 députés et sénateurs (de LFI à LR, avec le soutien du RN) avaient déclenché la procédure du RIP, introduite dans la constitution en 2008. Les opposants de tous bords à la privatisation d'ADP espèrent faire échec à ce projet inscrit dans la loi Pacte définitivement adoptée en avril dernier.

Cap symbolique

Le Conseil constitutionnel, qui communique tous les 15 jours sur l'état de la procédure, a précisé avoir enregistré depuis le début des opérations 4.080 réclamations, dont 3.770 ont reçu une réponse à ce jour.

Le million de signatures reste par ailleurs un cap symbolique pour les partisans du RIP, qui espèrent que ce chiffre pourrait suffire pour lancer le référendum. Après la crise des "Gilets jaunes", Emmanuel Macron avait en effet affirmé vouloir abaisser le seuil de soutiens requis à un million. Sur Twitter, Boris Vallaud, député et porte-parole du PS, a d'ailleurs tenté d'interpeller l'exécutif pour relancer la demande.

4,7 millions de soutiens nécessaires

En attendant, un RIP nécessite toujours le soutien de 20% des parlementaires (185 députés ou sénateurs sur 925) et de 10% du corps électoral, soit plus de 4,7 millions de signatures, selon la Constitution. Selon les calculs de 'franceinfo' en novembre dernier, cela impliquerait une moyenne de 17.000 signatures par jour d'ici la mi-mars.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.