Réforme des retraites : 53% des Français souhaitent qu'elle soit relancée !

Réforme des retraites : 53% des Français souhaitent qu'elle soit relancée !©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 04 juin 2021 à 13h57

Selon un sondage Ifop pour le 'Journal du Dimanche', plus d'1 Français sur 2 veut un retour de la réforme, notamment les électeurs de droite...

Selon un sondage Ifop pour le 'Journal du Dimanche', plus d'1 Français sur 2 veut un retour de la réforme, notamment les électeurs de droite...

Alors qu'Emmanuel Macron a remis sur la table l'épineuse question de la réforme des retraites, suspendue depuis maintenant plus d'un an pour cause de crise sanitaire, un récent sondage Ifop pour le 'Journal du Dimanche' révèle que plus d'1 Français 2 (53%) souhaite que le projet soit relancé.

Dans le détail, 66% sympathisants de la majorité présidentielle et 66% des électeurs de droite se disent en faveur de la relance du dossier, selon l'enquête menée auprès d'un échantillon de 1.011 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus...

L'étude fait également remarquer qu'ils sont également nombreux parmi les plus jeunes à vouloir un retour de la réforme des retraites : 59% des moins de 25-34 ans y sont favorables, et 68% des 18-24 ans.

Suspendue lors du premier confinement

De manière globale, les catégories de population qui pâtiraient le plus de la dernière mouture du projet de réforme ne se montrent pas hostiles à un retour du dossier. A l'inverse, les sympathisants de gauche y sont majoritairement opposés (54%).

Inscrite dans le programme électoral d'Emmanuel Macron en 2017, la réforme avait pour rappel suscité de vastes manifestations et mouvements de grève en France à la fin de l'année 2019 et au début de l'année 2020, avant d'être suspendue au début de la première période de confinement en raison de l'épidémie de Covid-19.

La réforme ne serait "pas la même" pour Emmanuel Macron

En déplacement à Martel dans le Lot jeudi, le président de la République a dit ne pas penser que "la réforme qui était initialement envisagée puisse être reprise en l'état". Selon lui, faire cette réforme maintenant reviendrait à ne "pas prendre en compte le fait qu'il y a déjà beaucoup de peurs". "En revanche, est-ce que nous pouvons ne rien faire sur les retraites dans les mois qui viennent ?", s'est-il interrogé...

"Il faut pour cela regarder deux choses : d'abord, avons-nous réglé le préalable à tout qui est la question du travail et la reprise d'activité ? Car je pense que c'est la mère des réformes, pour moi, c'est la priorité absolue", a-t-il expliqué. Ensuite, il faut "voir comment la solidité de nos finances publiques est assurée dans la période", a poursuivi le Président, tout en répétant que la réforme des retraites ne serait "pas la même".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.