Réforme des retraites : la CFDT brandit la menace d'une vaste mobilisation à la rentrée

Réforme des retraites : la CFDT brandit la menace d'une vaste mobilisation à la rentrée
laurent berger cfdt retraites

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 06 juillet 2021 à 23h59

Laurent Berger estime qu'une réforme des retraites ne pourra pas avoir lieu avant la prochaine élection présidentielle en 2022.

Laurent Berger estime qu'une réforme des retraites ne pourra pas avoir lieu avant la prochaine élection présidentielle en 2022.

Le président de la République recevait mardi les partenaires sociaux pour "faire le point sur la situation économique et sanitaire après plus d'un an de crise". Le sujet épineux de la réforme des retraites a lui aussi été abordé... Passer en force avant la présidentielle, n'engendrerait que de la "conflictualité sociale", a prévenu le secrétaire général de la CFDT sur franceinfo...

"La question d'une réforme qui serait purement budgétaire n'est pas acceptable" et si elle est annoncée, "on sera en désaccord total eton se mobilisera à la rentrée", a-t-il averti. Laurent Berger estime qu'une réforme des retraites ne pourra pas avoir lieu avant la prochaine élection présidentielle en 2022...

Se préoccuper de la reprise

Il faut se concentrer selon lui dans l'immédiat sur le plan de relance, car malgré les "bons indicateurs macroéconomiques", il y a toujours des personnes au bord de la route, notamment les jeunes, les chômeurs de longue durée et les personnes en situation de pauvreté. "Je crois qu'il faut réparer, rassembler, relancer et accompagner (...). Mon propos ce matin au sommet social sera donc de dire préoccupons-nous de la reprise", a-t-il insisté...

Le chantier des retraites a provoqué d'importantes manifestations avant d'être suspendu en mars 2020 lors du premier confinement. Il a été relancé début juin par Emmanuel Macron, le chef de l'Etat ouvrant la porte à de nouvelles mesures "dans les mois qui viennent". Dans un entretien accordé aux 'Echos' lundi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a laissé peu de place au doute, précisant toutefois que la date restait à définir...

Parmi les options envisagées par le gouvernement figure le relèvement de l'âge légal de départ à la retraitede 62 à 64 ans, une mesure explosive censée permettre de redresser les finances du régime, fortement éprouvées par la crise sanitaire...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.