Réforme des retraites : pour Emmanuel Macron, le texte "ne pourra pas être repris en l'état"

Réforme des retraites : pour Emmanuel Macron, le texte "ne pourra pas être repris en l'état"©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le jeudi 03 juin 2021 à 16h59

S'il est "trop tôt" pour se prononcer sur l'avenir de la réforme, "rien n'est exclu", a affirmé le président de la République...

S'il est "trop tôt" pour se prononcer sur l'avenir de la réforme, "rien n'est exclu", a affirmé le président de la République...

S'il y a une réforme des retraites, elle ne sera pas la même... En déplacement à Martel dans le Lot ce jeudi, le président de la République Emmanuel Macron est revenu sur l'épineuse question de la réforme des retraites et a exprimé ses intentions concernant le projet suspendu depuis maintenant plus d'un an, pour cause de crise sanitaire.

"Je ne pense pas que la réforme qui était initialement envisagée puisse être reprise en l'état. Je vais être franc, la réforme était ambitieuse, extrêmement complexe, et du coup elle était porteuse d'inquiétudes", a estimé le chef de l'Etat, s'exprimant devant la presse.

Ainsi pour Emmanuel Macron, faire cette réforme maintenant reviendrait à ne "pas prendre en compte le fait qu'il y a déjà beaucoup de peurs". "En revanche, est-ce que nous pouvons ne rien faire sur les retraites dans les mois qui viennent ?", s'est-il questionné.

"Rien n'est exclu"

"Il faut pour cela regarder deux choses : d'abord, avons-nous réglé le préalable à tout qui est la question du travail et la reprise d'activité ? Car je pense que c'est la mère des réformes, pour moi, c'est la priorité absolue", a-t-il expliqué.

Ensuite, il faut "voir comment la solidité de nos finances publiques est assurée dans la période", a poursuivi le Président, tout en répétant que la réforme des retraites ne serait "pas la même". S'il est "trop tôt" pour se prononcer sur son avenir, "rien n'est exclu", a-t-il insisté, sans préciser si le projet sera remis sur la table avant l'élection présidentielle de 2022.

"La réforme aura lieu quand la crise économique sera derrière nous"

Depuis plusieurs mois, plusieurs ministres plaident pour le maintien de la réforme des retraites. En février, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait réaffirmé sur 'BFMTV' sa volonté de mener à bien la réforme "car la réalité a la vie dure et il y a un certain nombre de choses qui doivent rester dans nos grandes orientations politiques". "La réforme aura lieu quand la crise économique sera derrière nous, quand on aura trouvé de la croissance, quand on aura vu que la machine économique redémarre", avait ajouté le locataire de Bercy.

Invitée dans l'émission "Questions politiques", sur 'France Inter' et 'franceinfo' dimanche dernier, la ministre du Travail Elisabeth Borne a de son côté estimé que "la crise n'a pas du tout invalidé l'intérêt d'une réforme des retraites". "On a aujourd'hui un système avec 42 régimes, auquel personne ne comprend rien, qui est par ailleurs injuste", a-t-elle estimé, affirmant ne pas douter "qu'on ait besoin d'une réforme pour rendre le système plus juste, et plus lisible".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.