Réforme des retraites : "une erreur de remettre ça sur la table", juge Philippe Martinez

Réforme des retraites : "une erreur de remettre ça sur la table", juge Philippe Martinez©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le lundi 07 juin 2021 à 10h49

"Il y a d'autres problématiques plus urgentes, les questions d'emploi, les questions de salaires, la question de la jeunesse", a estimé le secrétaire général de la CGT.

"Il y a d'autres problématiques plus urgentes, les questions d'emploi, les questions de salaires, la question de la jeunesse", a estimé le secrétaire général de la CGT.

Alors qu'Emmanuel Macron a récemment évoqué l'épineuse question de la réforme des retraites, suspendue depuis maintenant plus d'un an pour cause de crise sanitaire, le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a estimé ce lundi que "ce serait une erreur de la part du président de la République de remettre" le dossier "sur la table".

"Il y a bien d'autres priorités... Il y a d'autres problématiques plus urgentes, les questions d'emploi, les questions de salaires, la question de la jeunesse. Ça, il faudrait s'en occuper rapidement", a affirmé le responsable syndical, interrogée sur 'RMC'.

Pour rappel, le chef de l'Etat, en déplacement à Martel dans le Lot jeudi dernier, a dit ne pas penser que "la réforme qui était initialement envisagée puisse être reprise en l'état". Selon lui, faire cette réforme maintenant reviendrait à ne "pas prendre en compte le fait qu'il y a déjà beaucoup de peurs".

Le gouvernement "réfléchit à autre chose"

"En revanche, est-ce que nous pouvons ne rien faire sur les retraites dans les mois qui viennent ?", s'était interrogé Emmanuel Macron. S'il est "trop tôt" pour se prononcer sur son avenir, "rien n'est exclu", avait-il insisté, sans préciser si le projet sera remis sur la table avant l'élection présidentielle de 2022.

Pour Philippe Martinez, le projet de réforme présenté en 2019, qui avait suscité de vastes manifestations et mouvements de grève en France, est "enterré". Toutefois, l'idée d'une réforme des retraites "n'est pas abandonnée", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron "veut monter à son électorat" qu'"il veut aller au bout

Le gouvernement "réfléchit à autre chose qui pourrait ressembler : reculer l'âge de la retraite, cotiser plus de trimestres. Le résultat est le même, ils veulent nous faire travailler plus longtemps. Donc il faut rester mobilisés", a souligné le secrétaire général de la CGT, affirmant qu'Emmanuel Macron "veut monter à son électorat" qu'"il veut aller au bout de ce qu'il avait annoncé".

Interrogé par le 'Journal du Dimanche' sur le sujet, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait de son côté insisté sur la nécessité d'"équilibrer" le système actuel, sans toutefois donner de détail sur le calendrier souhaité pour la réforme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.