Réformes fiscales : comment Emmanuel Macron espère créer 260.000 emplois

Réformes fiscales : comment Emmanuel Macron espère créer 260.000 emplois©Boursier.com
A lire aussi

Boursier.com, publié le mardi 17 avril 2018 à 06h10

Les réformes fiscales entreprises en France depuis l'élection d'Emmanuel Macron devraient permettre de créer 260.000 emplois dans l'hexagone, selon 'Les Echos' publiés mardi...

Le quotidien économique cite un "document gouvernemental" transmis à Bruxelles, qui fait donc état de 260.000 créations d'emplois à l'horizon 2025 et de 1,6 point de PIB d'activité supplémentaire grâce aux nouvelles mesures fiscales.

Fort impact attendu de la baisse de l'impôt sur les sociétés

Selon cette évaluation gouvernementale transmise à la Commission européenne, il s'agit des effets attendus des réformes conjuguées de l'impôt sur la fortune (ISF, devenu IFI), de la création de la "flat tax" sur le capital, de la baisse de l'impôt sur les sociétés (IS), de la fiscalité écologique et de la suppression de la taxe d'habitation.

La moitié du gain attendu s'expliquerait selon le quotidien par la baisse du taux de l'IS de 33% à 25%. Les principales mesures fiscales engagées "devraient coûter plus de 12 milliards d'euros aux finances publiques, mais cette facture devrait être plus que compensée par les recettes nouvelles générées par le surcroît d'activité", précise le journal.

Pas de nouvel impôt pendant le quinquennat

Lors de son intervention dimanche soir sur 'BFM TV' et 'Mediapart', Emmanuel Macron a réaffirmé qu'il "assume totalement les gestes fiscaux qui ont été faits sur l'impôt sur la fortune lorsque l'argent est réinvesti dans l'économie".

Il a aussi assuré qu'"il 'y aura pas de création d'un nouvel impôt local, ni d'un impôt national, il n'y aura pas d'augmentation de la pression" fiscale d'ici la fin du quinquennat...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.