Réformes fiscales : un pouvoir d'achat en hausse en 2019 ?

Réformes fiscales : un pouvoir d'achat en hausse en 2019 ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 21 septembre 2018 à 14h50

Réforme de la taxe d'habitation ou des cotisations salariales, revalorisation de la prime d'activité... Les mesures sociales et fiscales décidées par le gouvernement d'Edouard Philippe vont soutenir le pouvoir d'achat des ménages en 2019, selon une étude de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE).

Dans un rapport publié vendredi, l'institut économique classé à gauche évoque un gain de 3,5 milliards d'euros l'an prochain (si l'on exclut les mesures Agirc-Arrco), "surtout au regard de 2018 où l'impact global moyen des mesures était quasiment nul". Une annonce plutôt bienvenue pour l'exécutif, qui doit dévoiler lundi son projet de loi de finances pour 2019.

Cotisations et taxe d'habitation

Les changements de fiscalité directe devraient rapporter 9,4 milliards d'euros en 2019, avec en tête la suppression des cotisations maladie et chômage pour les salariés, qui leur rapportera 4,5 milliards d'euros par rapport à 2018. La disparition de la taxe d'habitation à partir de cet automne arrive en deuxième, avec 3,5 milliards d'euros, devant la réforme de l'ISF en IFI.

Autres mesures qui doperont le portefeuille des ménages : la revalorisation de la prime d'activité, de l'allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse, pour un gain total de 1,7 milliard d'euros, selon les calculs de l'OFCE.

Carburant et tabac

Mais d'autres points pèseront au contraire sur le pouvoir d'achat : la baisse des APL devrait coûter 1,2 milliard d'euros, et la désindexation des retraites et des prestations familiales 3 milliards. L'augmentation des taxes sur l'énergie, et notamment les carburants, se chiffre à 2,8 milliards d'euros, tandis que la hausse des prix du tabac représente 800 millions d'euros.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.