Remplumée et confiante, la Bourse de Paris prête à poursuivre sa prudente remontée

Remplumée et confiante, la Bourse de Paris prête à poursuivre sa prudente remontée

La Bourse de Paris prête à poursuivre sa prudente remontée

A lire aussi

AFP, publié le samedi 25 novembre 2017 à 07h00

Après avoir repris quelques couleurs cette semaine, la Bourse de Paris devrait poursuivre sur sa lancée dans les jours à venir, à la faveur du retour des investisseurs américains après Thanksgiving, même si les autres places européennes se sont montrées moins entreprenantes.

"Nous restons très positifs au sujet des Bourses européennes et relativement confiants sur le calendrier à la fois économique et politique aussi bien en Europe qu'aux Etats-Unis" d'ici la fin de l'année, souligne auprès de l'AFP Isabelle Mateos y Lago, directrice générale au BlackRock Investment Institute.

La série de statistiques publiée jeudi en Europe est venue "confirmer la très grande vigueur de la reprise en cours", selon elle, alors que "tous les indicateurs sont ressortis pratiquement au-delà des anticipations".

La croissance de l'activité privée dans la zone euro s'est en effet accélérée en novembre pour atteindre son plus haut niveau depuis avril 2011.

En France également, "nous avons eu de très bons chiffres PMI", renchérit Régis Bégué, associé gérant de Lazard, tandis que le climat des affaires s'y est de nouveau amélioré en novembre, atteignant son plus haut niveau depuis près de dix ans.

Les Bourses de Francfort et de Londres ont toutefois eu à affronter une météo moins clémente cette semaine, la première continuant à pâtir de la crise politique allemande tandis que la seconde a connu un accès de faiblesse après la présentation du budget britannique, marqué par une révision en nette baisse des perspectives de croissance.

"Sur la semaine écoulée, les incertitudes concernant la formation du gouvernement en Allemagne ont sans doute pesé un petit peu sur le sentiment en Europe, mais la situation commence à se présenter légèrement mieux avec la possibilité d'une grande coalition avec le SPD", juge Mme Mateos y Lago.

Les banques centrales américaine et européenne ont également publié les comptes-rendus de leurs dernières réunions de politique monétaire, qui n'ont toutefois pas réservé de grosses surprises.

"Côté américain, nous avons eu une confirmation que la Fed est bien partie pour augmenter ses taux au mois de décembre" même si "un peu plus de craintes que ce qui était perçu jusque-là" ont affleuré "quant à la robustesse de l'inflation", rappelle Mme Mateos y Lago.

- Pas de "gains mirobolants" à attendre -

En ce qui concerne la BCE, "ce qui a retenu l'attention des marchés a été la confirmation du fait que finalement, il y a un débat au sein de l'institution sur l'opportunité d'arrêter le programme de rachats d'actifs au mois de septembre ou de le poursuivre", ajoute-t-elle.

"L'autre événement de la semaine a été la remontée du prix du pétrole, qui se poursuit dans l'attente de la réunion de l'Opep le 30 novembre. Elle sera un tournant important pour savoir si le cartel est capable de se mettre d'accord sur une politique générale", relève M. Bégué.

Une flopée d'indicateurs de confiance sont également attendus des deux côtés de l'Atlantique la semaine prochaine, mais ce sont surtout les chiffres de l'inflation en zone euro pour novembre qui focaliseront l'attention des investisseurs, après des données décevantes en octobre.

Car le plus gros défi des Bourses européennes reste, en cette fin 2017, de trouver de nouveaux catalyseurs de hausse alors qu'elles ont déjà beaucoup monté.

Il faut "être réaliste", selon Mme Mateos y Lago: "on ne s'attend pas à des gains mirobolants d'ici la fin de l'année car il y a déjà eu des rendements qui ont dépassé toutes les espérances".

"Nous sommes toujours dans cette configuration de croissance synchronisée où finalement il faut vraiment afficher une performance très forte" pour sortir son épingle du jeu, poursuit-elle.

Pour autant, une correction à court terme semble également peu probable, à moins d'une reprise très brutale de l'inflation, plus susceptible de se produire en 2018.

"Il peut y avoir un effet assez important l'année prochaine si nous percevons une résurgence de l'inflation aux Etats-Unis, alors qu'en Europe, le fait que la conjoncture s'améliore significativement va probablement à un moment donné infléchir la politique de la BCE", observe M. Bégué.

CAC 40 (Euronext)

 
14 commentaires - Remplumée et confiante, la Bourse de Paris prête à poursuivre sa prudente remontée
  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....

    Référence à la réaction : ( AYALOU)

    Olivier Dussopt, socialiste qui n'a pas voté le budget du gouvernement dans lequel il accepte d'entrer, ex porte-parole de Martine Aubry, finalement rallié à Manuel Valls, en opposition frontale avec le ministre sous la tutelle duquel il va devoir travailler ....Voici un nouvel exemple de la mise en pratique du "en même temps" si cher à notre président de la République. A moins que cela ne s'appelle, "diviser pour régner".

    signaler au modérateurcommenter
    Statut : refusé
    Il y a 16 minutes
    le 29 11 2017 à 10 44

    La gauche, Ayallou ! ils sont comme des taupes accrochées aux branches de leur courant avec tant de vers leur grouillant dans le ventre mou du centre de leur mouvement que l'on reste persuadé qu'ils n'ont toujours pas compris !
    Ils se sont fait chasser un jour après l'autre ; ils parlaient de printemps arabe ici ou là ne comprenant pas que c'était leur propre hiver qui s'approchait ; qu'une danse après le couplet suivant ,l'automne de leur existence illuminait puissamment le paysage politique comme un soleil retrouvé d'été, en France !

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    remplumée et confiante prete a repartir elle serait fraiche comme un gardon ...

  • avatar
    JON-DE-LIONNE -

    Encore de la censure, toujours de la censure injustifiée sur le forum orange
    et bien puisque dans cette rubrique " finance" il semblerait qu'il y ait un bug ....
    référence à l'article :

    Fonction publique: Darmanin lance une vaste consultation des agents et usagers
    Statut : refusé
    Il y a 8 minutes
    le 24 11 2017 à 12 53

    Il nous semblerait pertinent d'évoluer, dans les couches du mille feuilles administratif, vers la généralisation de la suppression d'un fonctionnaire sur deux comme option proposée aux contribuables, et vers l'imposition un jour, de ne plus considérer comme un droit "les congés maladie". Dans les collèges et lycées les agents d'entretien les agents de maintenance et de cuisine peuvent être remplacer par des services privés, indique notre rapport. Une proposition qui permettrait aussi, "de ré allouer les sommes économisées à la montée en gamme globale de l'offre de service public en privilégiant, entre autres, l"efficience, la qualité la disponibilité des services pour les usagers.

    SERVICEs PUBLICS : changer ses habitudes pour sauver la planète de la fonction publique !

    Avec notre rapport, nous ambitionnons simplement de "contribuer au débat" sur "une question de société et de politique majeure", alors que devraient débuter rapidement à notre sens des États généraux de la fonction publique et du fonctionnariat. Nous espérons pouvoir contribuer à "fixer un cap à la transition politique et du fonctionnariat qu'il convient d'amorcer".

  • avatar
    pigeonxxl38 -

    moi de mon coté c'est la caisse d'épargne qui m'a bien plumé et nickel chrome astiqué , l'envoutant chant des sirènes peut se convertir suivant l'attraction de la mise par un large éventail : il peut aller de la petite merdouille occasionnelle pour se terminer par la ruine criminelle , caisse d'épargne banques populaires banque d'affaire natixis depuis 18 années en commençant par la première citée ces 3 daubes associées elles ont fait leurs preuves par le nombre écrasant de pigeonnés elles trainent les plus belles gamelles boursières aux pieds !

  • avatar
    Mdr -

    Remplumée et confiante ! Elle est bien bonne....Tous ses artifices journalistiques certainement commandés en haut lieu,alors que l'endettement du pays est faramineux 2300 milliards d'euros,le chômage a 9,5% de la population,ajoutez a cela les 9 millions de gens vivants sous le seuil de pauvreté,la France vivrait la croissance économique ? Laissez moi rire.La hauteur de l'indice justifie qu'il y a des impératifs financiers a ce niveau d'échange,c'est tout.....Et très prochainement ils vont appuyer sur le bouton vente, car il y aura plus d'autres solutions.Bonne réflexion.Mdr

    avatar
    laurent805 -

    Sauf que la bourse de Paris ce sont de grandes multinationales française avec énormément d'investisseurs étrangers comme les fonds de pension américain pour les retraites des américains par exemple. De plus ces entreprises sont donc tournées à l'internationale et font de la croissance dans d'autres parties du monde. Un moment faut réfléchir au lieu de poster des inepties.

    avatar
    laurent805 -

    Et commander en haut lieu? Encore un complot des illuminatis

    avatar
    Mdr -

    Mafiosi, garde tes commentaires "ballo" pour ceux qui croient au bon dieu de la bourse comme toi ! Merci.Un conseil soi plus constructif et moins superficiel de surcroit dans tes commentaires,tu paraitra alors moins ridicule.....Mdr

    avatar
    Mdr -

    laurent805 la croissance interne au pays est nulle ! et la bourse est un véritable casino virtuel en ligne,surtout au cour actuel qui ne correspond en rien avec la réalité des chiffres comptables,une valeur donnée approximative et dénuée de tous fondements.Voilà ma conception.Encore une belle ineptie n'est ce pas.

    avatar
    pigeonxxl38 -

    ouais manifestement a ce Mafiosi il lui a manqué un bon moment de cuisson complètement ravagé il claironne a tous les vents que ses 2 P.E.A. lui ont rapporté l'un 12% a l'année l'autre malheureusement juste 7% mais qui pourrait gober de tels boniments ? c'est malheureux pour la famille mais irrécupérable l'individu est perdu ne faudrait-il pas pour dangerosité l'enfermer ?

    avatar
    pigeonxxl38 -

    c'est bien ça hein l'autre jour tu fanfaronnais que tu déclarais ton domicile en Belgique pour échapper a l'I.S.F. mais en réalité n'est-tu pas un individu a la rue en manque cruellement d'argent accueilli gratuitement dans un centre d'hébergement ou logeant sur un terrain municipal dans une caravane peut-être , il faut bien reconnaître que les "vequandes" c'est toujours la fête a Mafiosette ...

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]