Renault établit un nouveau record de ventes au premier semestre

Renault établit un nouveau record de ventes au premier semestre
Les ventes du groupe Renault ont progressé de 9,8% au premier semestre

AFP, publié le lundi 16 juillet 2018 à 11h09

Les ventes mondiales du groupe Renault ont progressé de 9,8% au premier semestre, établissant un nouveau record à 2,1 millions de véhicules, grâce à l'Amérique latine et la Russie, a annoncé lundi le constructeur automobile français.

Les volumes ont été soutenus par la consolidation des marques chinoises d'utilitaires Jinbei et Huasong, effective depuis le début de l'année. A périmètre constant, la croissance du groupe Renault (marques Renault, Dacia, Lada, Samsung, Alpine) s'établit à 5,3% sur un marché mondial en hausse de 4,2%.

Avec précisément 2.067.695 véhicules vendus, Renault fait cependant un peu moins bien que son rival français PSA (Peugeot, Citroën, DS) qui a publié la semaine dernière des ventes en hausse de 38,1%, à 2,18 millions de véhicules, grâce à l'ajout de ses nouvelles marques Opel et Vauxhall.

"Pour la troisième année consécutive, nous avons battu un record de ventes (...) sur un premier semestre. En Europe, le groupe continue de gagner des parts de marché et à l'international, nous enregistrons de très bonnes performances, notamment en Amérique Latine, dans la région Eurasie et en Afrique", s'est félicité le directeur commercial de Renault, Thierry Koskas.

Les marques Renault et Dacia ont chacune écoulé un nombre record de voitures. Le losange a vendu 1,38 million de véhicules (+2,4%) et sa filiale roumaine Dacia environ 378.000 (+13,4%).

Le label russe Lada a progressé de 24% à près de 187.000 véhicules. Mais la marque coréenne Renault Samsung Motors a baissé dans le même temps de 26,9% à près de 39.000 véhicules.

La relance de la marque sportive Alpine se traduit pour la première fois dans les statistiques avec 644 voitures livrées à fin juin.

Les véhicules utilitaires chinois vendus sous les marques Jinbei et Huasong ont représenté un volume additionnel de 85.000 unités.

- Forte hausse hors d'Europe -

Par zones géographiques, la progression de l'international hors Europe a permis de réduire la dépendance de Renault au vieux continent à 52% de ses ventes mondiales, contre près de 55% l'an dernier.

En Europe, les immatriculations du groupe ont progressé de 4,4%, sur un marché en hausse de 2,8%. La part de marché a progressé de 0,2 point, à 11%.

La marque au losange a progressé de seulement 1,1% mais le label à bas coût Dacia a bondi de 14,6%, grâce notamment au succès du nouveau 4x4 urbain Duster lancé fin 2017.

Pour la marque Renault, la citadine Clio, la compacte Megane et le petit 4x4 urbain Captur continuent de représenter l'essentiel des volumes.

Sur le segment des véhicules électriques, Renault se félicite d'un maintien de son leadership européen, avec des volumes en hausse de 11,6% et une part de marché à 21,9%. Mais les ventes de la citadine Zoe ont stagné (+1,1%). Renault est victime de la concurrence accrue avec notamment l'arrivée de la nouvelle Leaf du partenaire Nissan.

Hors d'Europe, les immatriculations ont augmenté de 16,4%.

Le groupe réussit notamment en Amérique latine. Renault s'envole de 22,2% en Argentine, deux fois plus vite que le marché, à plus de 70.000 unités. Il progresse de 27,8% au Brésil, là aussi deux fois plus vite que le marché, écoulant près de 94.000 véhicules.

Le constructeur français profite aussi de la bonne santé du marché russe qui a augmenté de 18,2% sur six mois. Dans ce pays, qui représente le premier débouché hors France du groupe, Renault progresse de 19,7%, à plus de 28% de part de marché.

Le groupe progresse de 230% en Chine à près de 118.000 véhicules, grâce aux utilitaires vendus sous marques chinoises. Mais la marque Renault y baisse de 5,8% avec seulement 33.000 voitures écoulées sur six mois.

Au Maghreb, les ventes montent de 12,4%, sur un marché en hausse de 7%. Le groupe y détient une part de marché de 44,8%. Il a notamment vendu près de 40.000 véhicules au Maroc.

En revanche, les ventes en Iran baissent de 10,3%, à 61.354 unités, et la part de marché y baisse de 2,3 points à 8,1%. Même évolution en Inde: les ventes reculent de 25,4% (à moins de 43.000 véhicules).

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU