Réouverture d'Orly : "Tout sera prêt" la semaine prochaine, assure Jean-Baptiste Djebbari

Réouverture d'Orly : "Tout sera prêt" la semaine prochaine, assure Jean-Baptiste Djebbari
orly-adp-presentation-union-deux-terminaux-2018

Boursier.com, publié le mercredi 17 juin 2020 à 13h39

Le secrétaire d'Etat aux Transports rappelle qu'Air France, le plus gros opérateur de la plateforme, n'a pas prévu de vols au départ de l'aéroport d'Orly en juillet et août...

Orly est prêt à se remettre en service... Alors que les Européens peuvent à nouveau depuis lundi voyager plus facilement d'un pays à l'autre avec le recul de la pandémie de coronavirus, le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari s'est voulu rassurant concernant la réouverture de l'aéroport en fin de semaine prochaine.

Comme l'avait annoncé ADP fin mai, la deuxième plus grande plateforme aéroportuaire de France, fermée depuis le 31 mars dernier pour cause de Covid-19, va rouvrir le 26 juin. "Tout sera prêt sur le plan opérationnel" et sanitaire, a ainsi assuré ce mercredi le secrétaire d'Etat sur 'LCI'.

Pour rappel, Jean-Baptiste Djebbari avait cité trois conditions pour que le trafic reprenne fin juin à Orly : la première étant que la situation sanitaire continue de s'améliorer ; la seconde, une harmonisation des "mesures sanitaires avec nos voisins européens et méditerranéens" ; et la troisième, que les compagnies aériennes soient en mesure de produire un programme de vols suffisamment étoffé pour justifier un redémarrage d'Orly.

Réouverture sans Air France

La réouverture de l'aéroport du sud francilien permettra à des compagnies, comme Air Caraïbes et French bee, de reprendre des vols long-courriers vers leurs destinations principales, à savoir la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane ou La Réunion.

Mais l'aéroport parisien ne devrait pas revoir des vols opérés par Air France de sitôt. La compagnie prévoit de proposer "30% de son offre en juillet et 40% en août", précise Jean-Baptiste Djebbari. Cette "reprise très progressive" l'incite ainsi à "n'opérer qu'à Roissy Charles-de-Gaulle" cet été, Orly étant réservé à Transavia, a-t-il ajouté.

Une transformation "sans souffrance sociale"

Le secrétaire d'Etat a d'ailleurs tenu à souligner que le soutien de l'Etat a permis de sauver des "dizaines de milliers d'emplois" chez Air France, mais il n'a pas pu confirmer que "le plan de transformation" à venir de la compagnie, qui devrait être dévoilée à la fin du mois et qui porte notamment sur la réduction du réseau de vols intérieurs de la compagnie, se fera sans suppression de poste.

"La transformation se fera sans souffrance sociale et de façon concertée, c'est un engagement", a-t-il tout de même assuré. "Je crois que nous pouvons trouver des accords avec les syndicats, avec les salariés, pour préserver le maximum d'emploi quand c'est possible", a-t-il expliqué, évoquant "des possibilités de mobilité" ou "des plans de départ volontaire"...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.