Réouverture de l'autoroute France-Espagne, bloquée par des indépendantistes catalans

Réouverture de l'autoroute France-Espagne, bloquée par des indépendantistes catalans
Des obstacles sont retirés le 12 novembre 2019 de la chaussée sur l'autoroute A9 après que les forces de l'ordre ont délogé les indépendantistes catalans qui le bloquaient depuis lundi

AFP, publié le mardi 12 novembre 2019 à 15h50

Fermée à la circulation depuis lundi en raison d'une mobilisation d'indépendantistes catalans au niveau de la frontière, l'autoroute A9 France-Espagne a rouvert mardi après-midi, selon les autorités françaises.

"À la suite des travaux et des opérations de sécurisation menés par la société Vinci autoroute, l'axe autoroutier A9 est ouvert à nouveau à la circulation", a annoncé la préfecture des Pyrénées-Orientales dans un communiqué.

La préfecture a précisé dans un deuxième communiqué que la circulation dans le sens France-Espagne avait d'abord été rétablie, et que le trafic dans le sens Espagne-France allait reprendre à partir de 16h30.

Des centaines d'indépendantistes catalans s'étaient rassemblés lundi en début de matinée au niveau de la frontière, bloquant le trafic à l'aide de leurs voitures, de camping-cars et des glissières de sécurité arrachées.

Ils protestaient contre la condamnation mi-octobre de neuf dirigeants indépendantistes catalans à de lourdes peines de prison pour leur rôle dans la tentative de sécession de 2017.

Les manifestants catalans avaient initialement prévu de poursuivre le blocage de l'autoroute jusqu'à mercredi.

Mardi vers 07h30, une opération conjointe de la gendarmerie française et de la police catalane, les Mossos d'Esquadra, a été lancée pour lever les barrages dressées sur cet axe très fréquenté et vital pour le commerce. De 3.000 à 5.000 camions franchissent chaque jour cette frontière, à l'extrémité est des Pyrénées.

Lundi et mardi, la neutralisation de l'A9 avait provoqué de gros embouteillages sur les routes nationales et départementales, de part et d'autre de la frontière.

Après avoir quitté l'autoroute, les manifestants se sont repliés sur La Jonquère, ville de Catalogne espagnole proche de la frontière, où ils ont bloqué la route nationale N-II.

L'action a été lancée au lendemain des élections législatives en Espagne. En Catalogne, les trois partis indépendantistes ont gagné un siège et comptent 23 députés à la chambre sur les 48 sièges en jeu dans la région.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.