Réouverture des discothèques : Emmanuel Macron donne "rendez-vous le 21 juin"

Réouverture des discothèques : Emmanuel Macron donne "rendez-vous le 21 juin"©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 08 juin 2021 à 16h39

Le ministre délégué aux PME Alain Griset avait de son côté assuré que les boîtes de nuit seraient fixées "le 15 juin au plus tard"...

Le ministre délégué aux PME Alain Griset avait de son côté assuré que les boîtes de nuit seraient fixées "le 15 juin au plus tard"...

Alors que les terrasses des bars et restaurants, les commerces dits "non essentiels" ou encore les musées et cinémas ont pu rouvrir le 19 mai dernier, les discothèques sont toujours dans le flou. En déplacement ce mardi dans la Drôme, Emmanuel Macron a évoqué très brièvement le sujet, donnant "rendez-vous le 21 juin" sans donner plus de précision.

Le président de la République ferait en fait référence à une clause de revoyure prévue autour de cette date, comme l'avait déjà évoqué le Premier ministre Jean Castex début mai sur 'France 2', alors qu'aucune date n'est fixée pour une réouverture des boîtes de nuit.

"Je ne suis pas en mesure de donner un horizon", avait affirmé le chef du gouvernement, promettant ainsi une "clause de revoyure" en juin pour discuter de nouveau d'une hypothétique ouverture. Le ministre délégué aux PME Alain Griset avait de son côté assuré que les établissements seraient fixés "le 15 juin au plus tard".

Le Conseil d'Etat rejette la demande de réouverture le 30 juin

Début mai, l'Umih avait annoncé qu'un référé a été déposé en Conseil d'Etat par des exploitants de discothèques pour demander leur réouverture le 30 juin. Cette requête visait également à faire reconnaître "l'absence de mesures économiques justes et adaptées aux discothèques".

"Ce référé-liberté demande au Conseil d'Etat d'intégrer en urgence les établissements de nuit dans le plan de déconfinement au même titre que les concerts et les mariages. En effet, ces derniers vont pouvoir se tenir librement à compter du 30 juin, alors qu'ils se déroulent de la même manière, en lieux clos, dans un contexte festif, avec de la danse et des boissons alcoolisées", expliquait l'organisation patronale.

Le 22 mai dernier, le Conseil d'Etat a toutefois rejeté le recours formulé par les gérants de boîtes de nuit. Pour rappel, les discothèques sont fermées depuis plus d'un an en raison de l'épidémie de Covid-19.

Un quart des discothèques menacées de fermeture

Sur 'franceinfo' lundi, le président du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs Patrick Malvaës affirmait qu"'un quart de la profession est en train de disparaître" en raison des restrictions liées à l'épidémie de Covid-19.

Sur 1.600 discothèques en France, "il y en a 200 qui sont déjà en effectivité et 200 qui sont en sursis... Et c'est un sursis artificiel pour ceux qui bénéficient encore des aides et qui attendent la fin des aides fin août. Là, ils déposeront le bilan. Et les 150 à 200 qui sont en règlement judiciaire vont passer en liquidation pour 75% d'entre eux à la rentrée", a-t-il détaillé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.