Réouverture dès le 15 juin pour les restaurants franciliens ?

Réouverture dès le 15 juin pour les restaurants franciliens ?©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 juin 2020 à 15h28

Seules les terrasses sont autorisées depuis le 2 juin, et la météo capricieuse n'aide pas les restaurateurs.

Bonne nouvelle imminente pour les restaurateurs en région parisienne ? Les professionnels du secteur pourraient recevoir dès ce vendredi le feu vert du gouvernement pour rouvrir dans leur intégralité en tout début de semaine prochaine.

"Les salles intérieures pourraient (enfin) rouvrir leurs portes dès lundi 15 juin, alors que seules les terrasses avaient eu l'autorisation de se déployer depuis le 2 juin dernier dans la région, classée 'orange'", écrit 'Le Figaro' sur son site internet.

Météo capricieuse

La fin progressive du confinement devait redonner de l'air aux restaurateurs, après de longues semaines de fermeture... Mais malgré un sursaut les jours suivant le 11 mai, l'activité peine à repartir. Les Français semblent être frileux à l'idée de déjeuner à l'extérieur, entre crise économique et montée du chômage. Et dans les zones oranges, comme à Paris, où seules les terrasses sont autorisées à rouvrir, la météo capricieuse semble aussi freiner les réservations.

L'Union des métiers et industries de l'hôtellerie UMIH a d'ailleurs interpellé en début de semaine le gouvernement pour lui demander de rouvrir les établissements situés en zone orange "rapidement". "Trop de chefs d'entreprise indiquent ne pouvoir rouvrir leurs restaurants car la limite des terrasses n'est pas rentable pour leur activité. Cette demi-ouverture ne crée que des frustrations au sein des professionnels", peut-on lire dans un communiqué. Les nouvelles aides annoncées par le gouvernement ne semblent donc pas suffire...

L'UMIH a également demandé un "assouplissement général du protocole sanitaire sur l'ensemble du territoire. Notamment sur les règles de distanciation des tables pour permettre aux établissements d'utiliser toute leur capacité à recevoir du public".

225.000 emplois perdus ?

Les grands noms de la gastronomie font le tour des médias pour décrire une situation intenable pour leur profession, à l'image de Philippe Etchebeste. "S'il ne se passe rien, le montant des faillites va être colossal", a alerté le célèbre juré de Top Chef au micro d'Europe 1 jeudi matin.

D'après ses estimations, 30% des entreprises de restauration en France risquent de faire faillite dans les prochains mois, ce qui représenterait la perte de 75.000 entreprises et 225.000 emplois. "Au total, l'Etat perdrait 11 milliards sur un an, et c'est un calcul optimiste de ce qui se passerait si le gouvernement et les assurances ne nous aident pas".

"Il faut faire vite", a averti Philippe Etchebeste. "Je parle de faillite financière, mais il y aussi une faillite morale. On a vu des cas de suicides chez certains restaurateurs, c'est terrible !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.