Résidence secondaire : plus d'un acheteur sur trois pense au télétravail

Résidence secondaire : plus d'un acheteur sur trois pense au télétravail
Villa sur les hauteurs de Cannes

Orange avec Boursier.com, publié le mardi 25 mai 2021 à 16h10

Ce nouvel usage dope les recherches en Île-de-France qui progressent de 45,9% sur un an.

Ce nouvel usage dope les recherches en Île-de-France qui progressent de 45,9% sur un an.

La crise sanitaire a décidément donné envie aux Français de s'offrir une deuxième maison à la campagne ou au bord de la mer... Parmi ceux qui ont envie de se lancer, près de la moitié (49,4%) souhaitent un lieu pour y passer leurs vacances, montre une étude publiée mardi par le site de petites annonces PAP. Mais un autre usage émerge désormais : 30,9% des acheteurs souhaitent même y vivre à temps partiel grâce au télétravail.

Ce nouvel usage dope les recherches en Île-de-France qui progressent de 45,9%. Elle "devient donc la deuxième région la plus recherchée derrière l'indétrônable PACA", écrivent les auteurs de cette étude. Les départements limitrophes de l'Île-de-France représentent 11,8% des recherches, en progression de 44,5%, avec en particulier l'Eure, l'Eure-et-Loir, l'Yonne et l'Oise. La Normandie comptabilise 12% des recherches de résidences secondaires, et progresse de 3,8%.

Moins de 200 km de la résidence principale

D'après PAP, qui a interrogé un peu plus de 2.800 candidats à l'achat, 44,2% de ces télétravailleurs déclarent que la nouvelle organisation proposée par les entreprises va leur permettre de passer plus de temps dans leur résidence secondaire. Parmi eux, 43,5% désirent donc acquérir un bien à moins de 200 km de leur résidence principale. Ce qui peut expliquer la progression de l'Île-de-France et du Bassin parisien dans les recherches de résidences secondaires.

Concernant l'ensemble des acheteurs, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur reste donc la plus populaire, représentant 28% des recherches (+26,8% sur un an). Elle précède l'Île-de-France (16,6%, en forte hausse de 46%). Suivent la Normandie (12% des recherches), l'Occitanie (9,3%), la Nouvelle Aquitaine (7,1%), le Centre-Val de Loire (6,3%), Auvergne-Rhône-Alpes (5,1%), les hauts-de-France (3,9%), la Bretagne (3,7%), les Pays-de-la-Loire (3,6%), la Bourgogne Franche Comté (3,4), le Grand Est (0,8), et enfin la Corse (0,2).

Les plus de 45 ans

Autre enseignement de cette étude : 88,9% des acheteurs d'une résidence secondaire ont plus de 45 ans (et 66,7% plus de 55 ans). Ils sont donc bien plus âgés que les acheteurs de résidences principales.

Une écrasante majorité (89,7%) est déjà propriétaire de sa résidence principale. Le dossier de financement est solide : dans 54% des cas, la résidence secondaire sera achetée comptant, sans recours à un crédit, et 10,2% disposent d'un apport personnel de plus de 50% du prix du bien.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.