Restaurants : 20 à 25% ne se remettront pas de la crise, selon le patron de Groupe Bertrand

Restaurants : 20 à 25% ne se remettront pas de la crise, selon le patron de Groupe Bertrand©Boursier.com

Orange avec Boursier.com, publié le vendredi 04 juin 2021 à 15h51

Olivier Bertrand plaide pour une baisse de la TVA dans la restauration pendant une période de 18-24 mois, afin d'accompagner la reprise de l'activité et de l'embauche dans le secteur.

Olivier Bertrand plaide pour une baisse de la TVA dans la restauration pendant une période de 18-24 mois, afin d'accompagner la reprise de l'activité et de l'embauche dans le secteur.

L'inquiétude est forte du côté des entrepreneurs, alors que le gouvernement va commencer progressivement à lever ses aides. Et le bilan pourrait être lourd : "Je pense réellement que 20 à 25% des restaurateurs ne se remettront pas" des restrictions imposées par la crise, estime Olivier Bertrand, le patron de groupe Bertrand, le premier groupe de restauration en France, interrogé sur BFM Business.

Il possède de grandes brasseries parisiennes (Lipp, Le Pied de cochon, le Vaudeville, la Coupole...) mais aussi des chaînes de restauration rapide comme Burger King ou Quick, ou les enseignes Hippopotamus et Léon, soit au total quelque 1.030 restaurants.

De nombreux patrons indépendants, déjà trop endettés, ne pourront pas faire face aux remboursements de leurs prêts garantis par l'Etat (PGE), selon Olivier Bertrand. "Nous, la restauration, c'est un métier d'investissement, vous achetez un fonds de commerce, vous faites des travaux, vous faites des mises aux normes, vous êtes en permanence en investissement. Prendre un PGE en plus de sa dette initiale, ça alourdit considérablement le plan de remboursement des restaurateurs".

Pour une baisse de la TVA

Il se prononce donc pour une "baisse de la TVA dans la restauration pendant une période de 18-24 mois pour accompagner la reprise de l'activité et de l'embauche dans le secteur" et "donner un souffle" aux entrepreneurs pour faire face aux PGE.

Son groupe va terminer l'année dans le rouge mais "je suis assez optimiste, je pense qu'on va faire un bon deuxième trimestre et on est au bout du tunnel, on le voit avec les terrasses qui sont ouvertes, il y a de l'envie de consommer", a affirmé Olivier Bertrand.

Nouveau fonds

La France va mettre en place un nouveau fonds de trois milliards d'euros pour soutenir les grandes entreprises et celles de taille intermédiaire dont l'activité a été affectée par la crise sanitaire et qui ont besoin de financements, a annoncé Bercy en début de semaine. Bruno Le Maire a souligné que ce fonds devait assurer une transition en douceur après la fin du "quoi qu'il en coûte" mis en place dans le cadre de la lutte contre l'épidémie due au coronavirus.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.