Restrictions dans les bars et restaurants à Marseille... et bientôt à Paris ?

Restrictions dans les bars et restaurants à Marseille... et bientôt à Paris ?
coronavirus

Boursier.com, publié le mercredi 26 août 2020 à 14h55

Le gouvernement n'exclut pas cette piste, face à la montée des cas de contaminations en Île-de-France.

Le port du masque va devenir obligatoire partout dans l'espace public à Marseille, et les restaurants, les bars et les commerces d'alimentation générale des Bouches-du-Rhône devront rester fermés de 23 heures à 06 heures du matin, a annoncé mardi la préfecture de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

Ces mesures entreront en vigueur mercredi à 23 heures et sont applicables jusqu'au 30 septembre. Le département des Bouches-du-Rhône a été classés à la mi-août en "zone active de circulation" du coronavirus afin de permettre au préfet de prendre des mesures plus restrictives. Le port du masque du masque était déjà obligatoire dans les 16 premiers arrondissements marseillais.

Et Paris n'est pas à l'abri de subir de telles restrictions dans les jours ou semaines à venir, à en croire le porte-parole du gouvernement. "Cela peut être évidemment le cas de Paris et de la région Ile-de-France dans les prochains jours, rien n'est exclu. La circulation du virus est importante dans la capitale et dans un certain nombre de départements de la petite couronne. Les préfets et les élus sont en lien constant pour préparer d'éventuelles nouvelles mesures", a indiqué Gabriel Attal lors d'un point de presse à l'issue du conseil des ministres de mercredi.

"Nous constatons, partout en Europe, une reprise de la circulation virale", a estimé Jean Castex, sur France Inter mercredi. Mais il "n'y a pas de quoi s'affoler. On n'est pas revenus à la situation (...) du mois d'avril ou du mois de mai, a estimé le Premier ministre. Les chiffres montrent pourtant une nette reprise, avec 1.000 cas par jour diagnostiqués il y a quelques semaines contre "autour de 3.000" actuellement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.