Retraites : la grève pénalise les ventes de jouets de Noël

Retraites : la grève pénalise les ventes de jouets de Noël©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 09 décembre 2019 à 17h53

JouéClub a enregistré une baisse de 20% des ventes la semaine dernière par rapport à la même semaine en 2018, selon 'BFMTV'.

Après avoir été impactée par la crise des "Gilets jaunes" en décembre 2018, l'activité des magasins de jouets est cette fois-ci mise en péril par la mobilisation contre la réforme des retraites et la grève... Selon 'BFMTV', les ventes des spécialistes du jouet comme JouéClub ou King Jouet auraient en effet significativement baissé depuis le 5 décembre dernier.

"On fait pire que du pas très bon, puisque l'année dernière, nos ventes étaient déjà chahutées par les manifestations des 'Gilets jaunes' tous les samedis. On avait fini en recul de 2% sur l'année alors qu'on aurait dû être en croissance", a expliqué Franck Mathais, porte-parole de JouéClub, à 'BFMTV', précisant que l'enseigne réalise plus de 30% de son chiffre d'affaires annuel à cette période.

Le mouvement social contre la réforme des retraites aurait ainsi déjà fait baisser les ventes de JouéClub de 20% la semaine dernière par rapport à la même semaine en 2018, et de 3,5% chez King Jouet.

Pas de report sur les ventes en ligne

Par ailleurs, ces chaines de distribution ne profiteraient pas vraiment du report des achats en magasins sur des ventes en ligne. Chez JouéClub, aucune progression des ventes sur internet n'a été enregistrée. Selon les responsables de l'enseigne, les pure-players tels qu'Amazon restent les premiers sur le marché.

Concernant King Jouet, les ventes en ligne, qui ne représentent que 10% des ventes totales, ont augmenté de 20% la semaine dernière. "Mais comme nous avons connu un recul de près de 4% sur nos ventes physiques, qui comptent pour 90% de nos recettes, nous ne nous y retrouvons pas", a affirmé Patrick Jocteur Monrozier, porte-parole de l'enseigne, à 'BFMTV'.

Baisse d'activité de 30% chez certains commerçants

La journée du 5 décembre et la forte mobilisation contre la réforme des retraite dans différents secteurs ont également entraîné un recul d'activité de 30% en moyenne dans certains magasins, d'après les chiffres de l'Alliance du Commerce, qui représente 26.000 magasins et 200.000 salariés dans le secteur de l'équipement de la personne.

De même, Yohann Petiot, directeur général de la structure, s'était alarmé de la situation dans un communiqué, car selon lui, "décembre est un mois crucial pour la réussite de l'activité des commerçants". Cette période représente en effet entre 10% et 20% du chiffre d'affaires annuel des commerçants, "voire au-delà pour les activités saisonnières", a-t-il ajouté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.