Retraites : le soutien des Français aux grévistes recule encore

Retraites : le soutien des Français aux grévistes recule encore
17 décembre retraites grève syndicats

Boursier.com, publié le lundi 06 janvier 2020 à 17h02

Seuls 44% des Français soutiennent désormais le mouvement, soit 7 points de moins par rapport aux résultats enregistrés par l'Ifop avant les fêtes de fin d'année.

Alors que le mouvement social contre la réforme des retraites est entré dans son 33ème jour, le soutien des Français aux grévistes s'effrite encore... Selon un sondage Ifop publié ce lundi, 44% des personnes interrogées ont exprimé du soutien ou de la sympathie pour la mobilisation, qui a débuté le 5 décembre dernier, soit 7 points de moins que lors de la précédente consultation, à la mi-décembre (51%). A l'inverse, 37% se disent hostiles ou s'y opposent (+ 3 points).

"On assiste peut-être à un tournant de cette bataille de l'opinion. Le mouvement social paye peut-être l'absence de trêve des confiseurs, les blocages pendant les fêtes de Noël. On n'est plus du tout dans le contexte de 1995, où plus le temps avançait et plus le soutien à la grève était fort", a estimé Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'institut sur 'Europe 1'.

Dans le détail, la sympathie ressentie à l'égard du mouvement, qui engendre de fortes perturbations dans les transports franciliens, est plus importante (46%) en région parisienne que dans le reste de la France (44%).

Le gouvernement ira jusqu'au bout de la réforme selon les Français

Si l'adhésion des Français au mouvement de grève tend à faiblir, une majorité ne souhaite pas non plus que le gouvernement aille au bout de la réforme des retraites : 55% de "non" et 45% de "oui". Ce niveau est d'ailleurs resté quasi inchangé depuis le premier sondage mi-novembre.

Toutefois, les sondés semblent assez pessimistes quant à l'issue du conflit social. Selon leurs pronostics, le gouvernement ira en effet jusqu'au bout de la réforme pour 75% d'entre eux, "sans céder aux mobilisations et aux grèves". Selon Frédéric Dabi, cité par le 'JDD', "il y a clairement un effet des voeux d'Emmanuel Macron le 31 décembre : il a enfoncé le clou et affirmé qu'il ne retirerait pas le projet".

2 millions d'euros pour soutenir la grève

Le sondage précise d'ailleurs que ce pronostic est partagé par les ­opposants les plus résolus à la réforme : 63% des sympathisants de La France Insoumise pensent que le gouvernement ira jusqu'au bout et 72% de ceux du Rassemblement national.

Par ailleurs, ce soutien aux grévistes en baisse n'a pas pour autant empêché la CGT de récolter à ce jour près de 2 millions d'euros sur la cagnotte de "solidarité financière avec les salariés en grève", depuis le 5 décembre dernier. Selon 'BFMTV', "la publicité faite par une quarantaine de personnalités comme l'humoriste Jean-Marie Bigard, qui ont posé leur signature dans une tribune publiée sur Mediapart" aurait notamment permis de donner un certain élan à l'opération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.