Retraites : les Français veulent une réforme mais ne font pas confiance au gouvernement

Retraites : les Français veulent une réforme mais ne font pas confiance au gouvernement©Boursier.com

Boursier.com, publié le lundi 02 décembre 2019 à 11h12

Selon un sondage du 'JDD', 64% des Français ne font pas confiance au gouvernement pour réformer le système des retraites.

Alors que le compte à rebours est enclenché en France avant la grève du 5 décembre, l'opinion des Français reste contrastée concernant le mouvement qui s'annonce très suivi... Une majorité d'entre eux (76% des personnes interrogées) reste toutefois convaincue qu'il est nécessaire de changer le système des retraites, selon un sondage Ifop pour le 'Journal du Dimanche'.

"Avec une sympathie aussi ténue, les premiers jours du mouvement vont être très importants. Expliquer la finalité de la grève va être un enjeu pour les organisateurs", a affirmé Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, au 'JDD'.

Ce point de vue est largement partagé dans toutes les catégories de population : les salariés du public (66%), les ouvriers (66%) et les employés (68%). Même ceux qui soutiennent le mouvement du 5 décembre sont 56% à vouloir une réforme.

La majorité des Français veulent une harmonisation des systèmes

Dans le détail, 61% des Français estiment qu'il faut harmoniser les différents systèmes de retraite "avec pour objectif d'en avoir un seul et unique au nom de l'égalité entre les cotisants" (en légère baisse par rapport à fin août, où ils étaient 66%). A l'inverse, 39% disent qu'il faut conserver les régimes spéciaux "compte tenu des spécificités de certains métiers ou professions".

L'étude note toutefois que 64% des sondés ne font pas confiance à Emmanuel Macron et au gouvernement d'Édouard Philippe pour mener à bien la réforme. Des chiffres qui concordent d'ailleurs avec la cote de popularité actuelle de l'exécutif.

Les Français divisés sur le mouvement de grève

Selon l'enquête, les Français restent partagés concernant la grève du 5 décembre. Le mouvement est soutenu par 46% des sondés, alors que 33% y sont opposés et 21% se montrent indifférents. "L'attitude des Français est mesurée, mitigée. Il n'y a pas de soutien massif", explique Frédéric Dabi.

Les sympathisants de LREM et des Républicains y sont majoritairement "hostiles" (68% et 52% respectivement). Les sympathisants de LFI (78%), du PS (62%) et du RN (58%) sont plus nombreux à soutenir le mouvement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.