Retraites : même les cadres sont appelés à manifester le 5 décembre

Retraites : même les cadres sont appelés à manifester le 5 décembre
entreprise cadre

Boursier.com, publié le jeudi 21 novembre 2019 à 20h28

L'événement est assez rare pour être signalé : la CFE-CGC, principal syndicat des cadres, a appelé à son tour, jeudi, à manifester le 5 décembre contre la réforme des retraites. Elle appelle le gouvernement "à la raison et à la négociation".

La CFE-CGC a appelé jeudi à rejoindre la manifestation du 5 décembre pour "marquer son opposition au projet de réforme" des retraites. Dans un communiqué, le syndicat précise que "pour marquer son opposition au projet de réforme, la confédération se joindra à la manifestation du 5 décembre et invite chaque fédération de la CFE-CGC à considérer les modalités selon lesquelles elles souhaitent se mobiliser, ou non, pour cette journée".

Le 2 novembre dernier, sur la radio 'France Inter', le président de la CFE-CGC, François Hommeril, avait déjà fait état d'un malaise chez les cadres, et avait accusé le gouvernement de taire le "vrai projet" derrière la future réforme des retraites, qui servira, selon lui, "à terme" à "diminuer les pensions".

La CFE-CGC dénonce une "réforme exclusivement financière"

Jeudi, l'organisation syndicale a appelé le gouvernement "à la raison et à la négociation", estimant que la réforme, qui inquiète de plus en plus les Français, répond à une logique exclusivement financière.

"Derrière un slogan qui pourrait donner l'illusion d'une recherche d'équité" (un euro cotisé génère les mêmes droits), "se cache une réforme exclusivement financière dont le seul objet est de diminuer le poids des retraites, considéré comme une dépense publique", a ainsi répété le syndicat de cadres.

Il est rarissime que la CFE-CGC appelle à manifester : la dernière fois qu'elle l'a fait, c'était pour dénoncer la réforme de la fonction publique, qui a finalement adoptée au printemps dernier.

SNCF, RATP, Air France, EDF, Education Nationale...

Plus tôt dans la journée, la CFDT des cheminots, syndicat pourtant réformateur, a indiqué qu'elle déposerait un préavis de grève illimitée à la SNCF, se joignant ainsi à la CGT, et à d'autres syndicats, qui appellent à cesser le travail à partir du 5 décembre à la SNCF et à la RATP.

"La CFDT est susceptible d'appeler à la grève le 5 décembre, pas pour une grève carrée, pour une grève reconductible", a ainsi déclaré à la presse Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT-Cheminots, quatrième organisation de la SNCF...

Les appels à la mobilisation, le 5 décembre, se sont multipliés ces derniers jours. Parmi les derniers en date, celui de plusieurs syndicats d'EDF, parmi lesquels la CGT, Force ouvrière et Sud, ainsi que de syndicats d'Air France, de chauffeurs routiers (FO-Transports et logistique), de l'Education nationale (SE-UNSA) et plusieurs syndicats de policiers, dont Alliance et l'Unsa.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.