Retraites : vers un déficit de près de 30 milliards d'euros en 2020

Retraites : vers un déficit de près de 30 milliards d'euros en 2020©Boursier.com

Boursier.com, publié le vendredi 12 juin 2020 à 13h12

Alors qu'en novembre dernier, la prévision de déficit du système de retraite pour 2020 était de 4,2 milliards d'euros, elle est désormais de 29,4 milliards, selon le Conseil d'orientation des retraites.

La crise liée au Covid-19 affecte aussi les comptes du système de retraite... Selon des données diffusées jeudi par le Conseil d'orientation des retraites (COR), le déficit du système de retraite va se dégrader fortement, atteignant les 29,4 milliards d'euros en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.

C'est 25,2 milliards d'euros de plus que la dernière estimation (-4,2 milliards), publiée à l'automne dernier, indique l'organisme en charge de l'évaluation et du suivi des retraites, qui précise bien qu'il s'agit d'une "estimation provisoire".

Il ajoute que ce solde financier du système de retraite ne prend pas en compte "la dette déjà accumulée par certains régimes, ou transférée à la CADES par le passé, ni, à l'inverse, les réserves détenues par d'autres régimes ou par le Fonds de réserve pour les retraites"...

Forte chute des ressources

Avec une mise à l'arrêt de "pans entiers de l'économie" au cours des dernières semaines, et notamment pendant la période de confinement, les régimes de retraite ont enregistré une forte dégradation de leurs ressources (-25,7 milliards), liée aux reports et exonérations de cotisations décidées par le gouvernement. En novembre, le COR prévoyait des ressources pour 2020 à 336,5 milliards. La prévision est désormais de 310,8 milliards d'euros.

Le dernier dossier du Secrétariat général du COR sur l'impact de la #crise sanitaire et économique du #COVID__19 sur le système de #retraite est en ligne >-> https://t.co/DwUBvfA7dL pic.twitter.com/aq4IkBpVoF
- Conseil d'orientation des retraites (@COR_Retraites)

La masse des rémunérations versées en 2020 pourrait baisser de 8,5%, avec un repli de 9,7% pour les salariés du privé, ainsi que pour les indépendants, et une hausse de 0,4% pour les salariés des régimes spéciaux et de la fonction publique, précise l'organisme.

"De très fortes incertitudes"

D'autre part, les dépenses devraient être un peu moins élevées que prévu. Elles atteindraient 340,2 milliards d'euros, soit 500 millions d'euros de moins que la dernière estimation du COR, qui explique cette différence par la forte mortalité observée ces derniers mois chez les personnes âgées.

Le COR a toutefois prévenu que ces résultats, fondés sur les données disponibles au 11 juin, sont "susceptibles d'être ultérieurement révisés de manière significative", rappelant que "ce premier bilan" est "marqué par de très fortes incertitudes sur le bilan statistique encore provisoire de la surmortalité", ainsi que sur "le devenir de la maladie et les effets économiques de la crise en 2020".

Si "la situation le permet", l'organisme, qui a renoncé à publier son rapport annuel de juin, envisage désormais sa publication en novembre...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.