Revendre ses cadeaux sur internet: une bonne affaire pour les sites

Chargement en cours
 A peine déballés des cadeaux de Noël trouvent une deuxième vie sur internet

A peine déballés des cadeaux de Noël trouvent une deuxième vie sur internet

1/2
© AFP, mari matsuri
A lire aussi

AFP, publié le mardi 26 décembre 2017 à 07h37

Trottinette électrique, jeux vidéo, jupe à paillettes... À peine déballés, certains cadeaux sont aussitôt remis en vente sur internet, pour le plus grand bonheur des consommateurs et des sites d'annonces.

Les enfants "avaient déjà" ou "ça ne les intéressait pas", se justifie auprès de l'AFP un père de famille des Yvelines, qui a mis en vente quatre cadeaux de ses enfants, âgés de 12 et 13 ans, et préfère rester anonyme. "L'argent (leur) revient", ajoute-t-il rapidement.

Pour lui, cette opération est une première. L'idée lui est venue en regardant un reportage télévisé. Il convient néanmoins que cela "ne se fait pas" et ne veut pas que cela se sache.

Son acte n'est pas isolé : selon une étude PriceMinister/OpinionWay, 46% des Français ont déjà revendu un cadeau de Noël ou envisageraient de le faire. 

Entre le soir du 24 décembre et le 25 à midi, le site eBay France a ainsi recensé 100.000 nouvelles annonces, tout comme en 2016. Un chiffre stable, mais qui n'empêche pas l'entreprise d'anticiper une augmentation de 40% du nombre d'annonces d'ici le 26.

Sur la même période, PriceMinister anticipe 500.000 annonces, un chiffre "assez semblable" à l'an dernier, selon son président Olivier Mathiot.

Comme les années précédentes, les cadeaux les plus revendus sont les jouets pour adultes, les sous-vêtements, et les best-sellers souvent reçus en double. Notamment des Lego Star Wars ou des iPhone, précise PriceMinister .

Sur Le Bon Coin, le nombre de dépôts dans les catégories jeux/jouets et téléphonie/console/jeux vidéo est très au-dessus de la moyenne du reste de l'année, de respectivement 40% et 30% environ.

Revendre ses cadeaux est un geste qui a tendance à se banaliser, d'après Stéphane Elou, responsable d'un magasin Troc.com à Rennes, spécialisé dans la revente d'objets d'occasion, qui ne rencontre "pratiquement plus" de clients "gênés" par cet acte.

- Commission ou fidélisation -

Avec deux Français sur cinq "déçus" par au moins un cadeau, selon un sondage eBay/TNS Sofres, la période d'après-Noël est une aubaine pour les sites d'annonces.

Pour chaque transaction réalisée, PriceMinister empoche une commission allant de 5% à 15% du montant de la vente.

Pour "accélérer le rythme" et encourager les Français à se délester des cadeaux qui ne leur conviennent pas, le site a mis en place un "système de portefeuille" : celui-ci permet à un internaute de vendre un bien et de dépenser l'argent reçu directement sur le site, sans avoir à "ressortir sa carte de crédit" lors des soldes de janvier. 

Alors que 50% des annonces sont créées depuis un téléphone, PriceMinister a étendu cette année son système de portefeuille au mobile. Pour certains objets référencés, il suffit même de prendre une photo du code-barres, et le site se charge de mettre les photos du produit en ligne.

Chez eBay, les commissions sont offertes pendant cette période. "On mise vraiment sur la fidélisation du client", commente Nathalie Vuaillat, responsable des ventes entre particuliers chez eBay France.

Le site compte lancer une pétition pour un "deuxième Noël", le 14 janvier, jour "le plus déprimant de l'année". Mme Vuaillant réfute l'idée d'une opération de communication, affirmant qu'il s'agit de "pousser la population française à bénéficier des bonnes affaires" que sont les cadeaux neufs revendus "au rabais".

Pour M. Elou, la période d'après-Noël est surtout une opportunité d'attirer de nouveaux clients et les fidéliser. Il affirme limiter ses marges et "bien racheter les cadeaux" pour ne pas faire fuir le client qui, même s'il revend un objet, y est attaché symboliquement. Surtout, il pourrait ensuite dépenser l'argent reçu pour d'autres produits du magasin.

Et pour ceux qui rechignent à se débarrasser de cadeaux, il reste la location, notamment pour les outils de bricolage ou les appareils photo et vidéo. Une pratique encore peu répandue, puisque le site e-loue.com n'avait enregistré que 4.200 annonces lundi à la mi-journée. Mais c'est quand même presque deux fois plus que l'année précédente, se réjouit son directeur Alexandre Woog.

 
54 commentaires - Revendre ses cadeaux sur internet: une bonne affaire pour les sites
  • avatar
    ajlbn -

    réaction publiée elle!

    C'est évident, dès qu'une de ces familles habite un immeuble, c'est le désordre et les propriétaires ou locataires préfèrent partir car la cohabitation avec ces gens n'est pas possible, trop de bruits, manque d'hygiène et de propreté, mauvais état d'esprit... ils se tiennent mal !
    signaler au modérateur commenter


    Mon commentaire rejeté et repassé 54 fois systématiquement
    Statut : en attente de publication

    Il y a une minute


    A nissa2004 - vous donnez un exemple, avec une population d'origine déterminée, et un comportement qui n'a pas l'air de celui défini par les textes: " usage en bon père de famille, selon la formule. Je peux vous en citer une série, dans lesquels les gens incriminés étaient des prétendus Français de souche, ou des intégrés depuis des générations. Alors ne jamais faire d'un cas d'espèce une généralité. Dans toutes les communautés, il y a des gens curieux, profiteurs, égoïstes et sans respect pour autrui. Voire même insultants ou méprisants. Et certains très hauts placés. Il se trouve que le marché du logement est gangréné par des profiteurs qui louent des lieux indignes. C'est factuel.
    54< censuré = repassé
    Mon journal est "ouvert" chacun peut aller consulter le nombre de fois ou je suis censuré abusivement et systématiquement! Les xénophobes et racistes ordinaires ont le droit de s'exprimer, ailleurs, les insultes fusent mais ceux qui tentent d'apporter des avis factuels et courtois sont victimes d'ostracisme ! Traitement égal pour tous, mon œil! Police politique de la censure : oui!

  • avatar
    ajlbn -

    Noël: le pape plaide pour l'hospitalité des migrants

    Statut : en attente de publication censuré systématiquement!
    Il y a 3 minutes
    Le primat des Gaules, l'archevêque de Lyon, devrait en faire une traduction au ministre de l'intérieur Collomb, qui ne semble pas être sur la même longueur d'onde! Hors les migrants riches à millions, à milliards, qui peuvent acheter des terres, des vignes, des hôtels de luxe, des châteaux, des industries, ...et qui peuvent même venir se réfugier en cas de besoin dans notre pays d'accueil, Sarkozy, Hollande, Macron, hors de beaux discours, non seulement ne savent pas accueillir les sans grade et les miséreux (se souvenir: plus personne ne doit dormir dans la rue en France -un SDF vient de mourir à Marseille, et ce n'est pas le seul), ni les réfugiés politiques, des guerres, ou économiques, mais en plus, nos donneurs de leçons de modération au bon Peuple, ne tiennent pas leurs engagements d'aides au développement de pays que nos compagnies privées et lucratives, nationales et européennes, exploitent (l'uranium, le bois, les métaux rares, les pierres précieuses, le pétrole, la main d'œuvre locale bon marché, ...) pour le plus grand bénéfice des potentats locaux que nous soutenons, et au détriment des Peuples!
    A certains commentateurs xénophobes, égoïstes, limite racistes ou haineux, (avis émis par des gens qui n'ont surement même pas vérifié que dans leur généalogie, quelques réfugiés et migrants ont du participer, à un moment ou à un autre, à leur venue sur terre), il faudrait rappeler que, nous, ceux qui payons des impôts, ce n'est pas pour qu'un premier ministre dépense 350 000€ pour gagner 2 heures avec un avion de luxe, mais pour que la Solidarité, issue de la Fraternité inscrite sur nos monuments, puisse vivre dans la vraie vie et pas que dans les beaux discours de fins de banquets! Mais peut être que parmi ceux qui rejettent l'autre se trouvent des évadés fiscaux, des optimiseurs d'impôts, des tricheurs, des oublieux, des profiteurs, des gagneurs d'argent en dormant, des nantis cachant leurs biens dans des zones franches, ou leur yacht et leur avion dans des îles accueillantes, à pavillons de complaisance, et autres saprophytes de la même eau.
    13 << repassé=rejeté
    Censuré systématiquement par un modérateur militant! Je repasse autant de fois que nécessaire.

  • avatar
    toudoux -

    si la carte cadeau a eté instauré par 90 % des magasins c est pas pour rien et évite ces problemes de reventes
    nous savons qu un ado est systématiquement en contradiction avec ce que l on pense a lui offrir

    avatar
    optimisme -

    La meilleure solution: ne plus offrir de cadeaux sinon son amour, son amitié.......et si certains ne l'acceptent pas eh bien tant pis.

  • avatar
    nul0en-ortho26 -

    un cadeau m'aime en double ce vend pas , quelle horreur je déteste sa ,si je l'apprend finit plus de cadeaux de ma part un cadeaux C un cadeaux

  • avatar
    viking65 -

    je trouve ce procédé absolument odieux ! certaines personnes (comme moi, retraite minuscule) font des efforts financiers considérables pour offrir des cadeaux à ceux qu'ils aiment. Mais le nombre croissant de personnes, sans scrupule, qui revendent, prouve bien que les français perdent toutes leurs valeurs. Tout se délite, seul le profit importe au grand dam des sentiments. Je suis écoeurée de voir ce qu'est devenu mon pays, et j'ai honte de cette France.

    avatar
    optimisme -

    Message à "Mafiosi" :
    On peut être à la page sans tout accepter.......

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]